La Ma­mou­nia UN PA­LACE CULTI­VÉ

C’est de­ve­nu en moins d’un siècle l’un des fleu­rons de l’hô­tel­le­rie ma­ro­caine.

Vanity Fair (France) - - Vanity Case Art De Vivre - BÉNÉDICTE BUR­GUET

Aux pieds des oli­viers cen­te­naires, avait Wins­ton Chur­chill l’ha­bi­tude de peindre les cou­chers de so­leil. a joué du pia­no dans le sa­lon où Ra­vel Al­fred Hit­ch­cock tour­ne­ra en­suite des scènes de L’Homme qui en sa­vait trop. C’est dire le pe­di­gree de La Ma­mou­nia, hô­tel ou­vert en 1923 à Mar­ra­kech. Au­jourd’hui, son au­ra de­meure mais le lieu a bien chan­gé. Du bâ­ti­ment ini­tial de cin­quante chambres – où l’on ve­nait le plus sou­vent avec ses propres meubles –, il ne reste que l’an­cien hall res­tau­ré en 2009 par l’ar­chi­tecte . Au fil des

Jacques Gar­cia

Mau­rice ans, l’hô­tel a en ef­fet connu plu­sieurs agran­dis­se­ments (en 1946, en 1986 et en­fin en 2006). Au­jourd’hui, il compte deux cents chambres et suites, trois riads, quatre res­tau­rants, un ca­si­no et un spa de 2 500 m2, plan­tés au coeur d’un jar­din de huit hec­tares. De quoi ac­cueillir le flux crois­sant de vi­si­teurs, mais aus­si de nom­breux évé­ne­ments cultu­rels comme le pres­ti­gieux prix lit­té­raire La Ma­mou­nia ou des ex­po­si­tions d’art contem­po­rain. C’est ain­si que l’on voit co­ha­bi­ter entre autres zel­liges tra­di­tion­nels et sculp­tures de .—

Ju­lien Ma­ri­net­ti

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.