La belle d’Yves Saint Laurent

Vanity Fair (France) - - Vanity Case -

En bonne Lon­do­nienne qui se res­pecte, Edie Camp­bell « adore dan­ser jus­qu’au bout de la nuit ». Au vu des cli­chés que cette par­ty girl poste ré­gu­liè­re­ment sur son compte Ins­ta­gram, on la croit vo­lon­tiers. De­puis 2014, elle prête sa dé­gaine rock au par­fum Black Opium d’Yves Saint Laurent, dont le nou­vel opus bap­ti­sé Black Opium Nuit blanche lui colle lit­té­ra­le­ment à la peau. Le top, re­mar­qué à 19 ans par le pho­to­graphe ,

Ma­rio Tes­ti­no a éga­le­ment sé­duit le joaillier Tif­fa­ny & Co. qui en a fait son égé­rie. Sur­prise lorsque, à la fin de la séance pho­to, on en­tend cet oi­seau de nuit glis­ser à sa ma­quilleuse : « Mon Eu­ros­tar est dans une heure. Dans trois heures, je suis dans mon lit. » Elle a beau être in­fa­ti­gable, Edie Camp­bell a par­fois be­soin d’une bonne nuit de som­meil. �

EdiE camp­bEll

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.