L’AFFRANCHI

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair -

l peut jouer les di­vas et théo­ri­ser sa las­si­tude de ses lèvres sa­vantes qui semblent se dé­lec­ter de ses propres mots. « Je n’ai plus trop en­vie de tour­ner », confie- t-il lors d’une ba­lade plu­vieuse sur les quais de Seine. À 64 ans, le maes­tro, adu­lé au ci­né­ma comme au théâtre, peut tout se per­mettre. Son nom suf­fit à faire exis­ter un film chez les pro­duc­teurs et au­près du grand pu­blic. Avec L’Her­mine, l’ex-ac­teur fé­tiche de Roh­mer a conquis plus d’un mil­lion de spec­ta­teurs et ra­flé le prix d’in­ter­pré­ta­tion à la Mos­tra de Ve­nise. On y dé­couvre un Lu­chi­ni tout en re­te­nue et en émois dans le rôle d’un pré­sident de cour d’as­sises ra­bou­gri, sou­dain éclai­ré par le re­gard bleu d’une ju­rée. « Dé­sor­mais, je cherche à tour­ner avec des gens qui ont une cer­taine ra­di­ca­li­té, qui m’éloignent de la pé­nible loi de la réa­li­té et ne me disent pas : “Je veux faire un pro­duit qui rap­porte tant.” » Il a fré­mi quand Bru­no Du­mont l’a ap­pro­ché pour in­ter­pré­ter un « bour­geois dé­ca­dent, un snob im­monde » au cô­té de Ju­liette Binoche. Ma Loute a été tour­né du­rant l’été 2015 dans le Pas- de-Ca­lais. Et pour­rait le me­ner tout en haut des marches can­noises. �

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.