Long­temps, Pierre Ga­gnaire n’a pas goû­té ses plats. Étrange pour un homme élu « plus grand chef étoi­lé du monde » et au­jourd’hui à la tête d’un em­pire gas­tro­no­mique. L’écri­vain JEAN-PHI­LIPPE TOUSSAINT s’est trans­for­mé en dé­tec­tive pour ten­ter de per­cer le

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair -

al­lu­mer le pla­fon­nier à l’in­té­rieur. La scène avait quelque chose de ro­ma­nesque, Pierre Ga­gnaire as­sis de dos dans la pé­nombre qui s’en­tre­te­nait avec un conduc­teur in­vi­sible – peut- être une femme ? – et je pris fu­gi­ti­ve­ment conscience de ma po­si­tion de voyeur, ou de dé­tec­tive pri­vé, comme si j’al­lais dé­cou­vrir d’un ins­tant à l’autre quelque chose d’in­édit sur Pierre Ga­gnaire et per­cer à jour son mys­tère. Et c’est alors que, dans la réa­li­té ou dans mon ima­gi­na­tion, la por­tière s’ou­vrit et Pierre Ga­gnaire sor­tit de la voi­ture, grande sil­houette blanche qui tra­ver­sa la rue du Bac en cos­tume de chef dans la nuit. C’était là l’en­trée en scène idéale dont je rê­vais, théâ­trale, gran­diose, spec­ta­cu­laire, mais, dans la réa­li­té, il ne se pas­sa rien de tel, la lu­mière s’étei­gnit dans la voi­ture et le vé­hi­cule re­dé­mar­ra, je le vis s’éloi­gner rue du Bac. Presque au même mo­ment, le di­rec­teur de salle vint me cher­cher et me dit que le chef m’at­ten­dait dans les cui­sines. Quoi ? Mais par où était-il pas­sé ? Comment était-il en­tré ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.