À

Vanity Fair (France) - - Editorial -

Elle a ren­con­tré son mil­liar­daire de ma­ri au Moom­ba, une boîte de nuit new-yor­kaise en vogue à l’époque. Bon dé­mar­rage ! Me­la­nia ponc­tue toutes ses phrases de « A à Z ». On ne lui connaît pas de liai­sons avant Do­nald, c’est un man­ne­quin au pas­sé de nonne qui vante dans les mé­dias son in­croyable vie sexuelle avec son homme et son ab­sence de cel­lu­lite. Le mes­sage a ses li­mites. Ma­dame est à l’image de Mon­sieur, même mé­pris de l’his­toire et même cu­lot sans borne. Mais est- ce si im­por­tant ? Oui ! La Pre­mière Dame – dans tous les pays en prin­cipe ! – joue un rôle cru­cial, tra­vail et vie pri­vée ne font qu’un. Les Trump ont un fils de 10 ans dont son père n’a ja­mais chan­gé les couches. Sa vi­sion de la femme est à l’image de sa vi­sion du monde. Sans au­cune ré­ci­pro­ci­té. Si sa tro­phy wife entre à la Mai­son Blanche, elle se­ra la pre­mière Pre­mière Dame d’ori­gine étran­gère épouse d’un pré­sident pour­fen­deur de l’im­mi­gra­tion. Si Hil­la­ry gagne, la Pre­mière Dame se­ra Bill. Il connaît très bien la Mai­son Blanche...

Le pou­voir tou­jours avec le por­trait d’ « El­khi­roun » , soit le duo de choc for­mé par JeanPierre El­kab­bach et Ram­zi Khiroun, une star, un homme de l’ombre. Ils ont l’oreille des pré­si­dents, de la Ré­pu­blique, du CAC 40 et autres. Du très lourd. Unique. Si vous n’êtes pas dans leur cir­cuit, vous n’êtes pas dans la course.

Grande al­lée du pou­voir, l’ave­nue Foch fas­cine en­core quelques grandes for­tunes du Golfe tout en étant dé­mo­dée – Va­ni­na Pré­lat L’Her­mi­nier et Jean-Bap­tiste Roques ont son­né aux portes des im­menses hô­tels par­ti­cu­liers, les très dis­crets pro­prié­taires leur ont par­lé.

À la fin de l’été, nous en­tre­rons dans la pé­riode des pri­maires, à droite puis à gauche. Là aus­si on s’in­té­res­se­ra aux femmes et ma­ris des can­di­dats. La plu­part en ont, je crois. D’ici là, en­joy ! �

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.