Paul Mo­rand

Vanity Fair (France) - - Fanfare -

L’écri­vain dan­dy, proche de Co­co, pu­blia L’Al­lure de Cha­nel après la mort de son amie. Il fut en quelque sorte le scribe de l’es­prit Cha­nel. Bien qu’il ait trans­mis « da­van­tage son ton que sa pen­sée for­mu­lée à coups de tran­choir », rec­ti­fie Jean-Louis « Quand la mode illustre l’his­toire », un texte consa­cré aux femmes de pou­voir et à leurs re­pré­sen­ta­tions. À par­tir de ce thème, Jean-Louis Fro­ment se livre à un exer­cice de di­gres­sion en in­vi­tant dans l’ex­po­si­tion – sur­nom

Ca­the­rine de Mé­di­cis mée la grande Ma­de­moi­selle, ex­pres­sion re­prise par pour dé­si­gner

Ro­land Barthes Cha­nel –, les per­son­nages d’An­ti­gone, de Jo­caste et de La­dy Mac­beth, « des femmes

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.