Em­ma­nuel

Vanity Fair (France) - - À La Une Vanity Fair -

homme po­li­tique 38 ans i la pré­si­den­tielle fran­çaise se jouait dans la presse in­ter­na­tio­nale, l’an­cien mi­nistre de l’économie se­rait élu au pre­mier tour. Le Wall Street Jour­nal l’adore, le New York Times voit en lui « le nou­veau vi­sage du so­cia­lisme », le quo­ti­dien es­pa­gnol El Mun­do le com­pare à Ken­ne­dy tan­dis que l’Al­le­mand Die Welt rêve dé­jà d’un « Mo­zart à l’Ély­sée ». Ses ar­gu­ments de sé­duc­tion ? Des po­si­tions de so­cial-li­bé­ral bon teint, une ex­cel­lente maî­trise de l’an­glais et de l’al­le­mand ain­si qu’une ré­pu­ta­tion de deal­ma­ker construite lors de ses an­nées de ban­quier d’af­faires chez Roth­schild, où il a no­tam­ment conseillé le géant suisse Nest­lé lors du ra­chat de la di­vi­sion lait in­fan­tile du groupe amé­ri­cain Pfi­zer (une opé­ra­tion à 9 mil­liards d’eu­ros). « Em­ma­nuel est aus­si à l’aise avec des édi­to­ria­listes an­glo- saxons qu’avec des en­tre­pre­neurs rhé­nans », souffle Syl­vain Fort, son conseiller en com­mu­ni­ca­tion, conscient tou­te­fois du dé­ca­lage entre l’opi­nion pu­blique et la doxa de la Ci­ty. La preuve : en sep­tembre, le pré­sident du mou­ve­ment En Marche a pré­fé­ré an­nu­ler sa par­ti­ci­pa­tion à un congrès or­ga­ni­sé par le prix No­bel d’économie Paul Krug­man à Athènes, avec la pré­sence du se­cré­taire gé­né­ral de l’ONU Ban Ki­moon, pour se rendre au sa­lon de la coif­fure à Pa­ris. Un peu plus près du peuple. clas­se­ment 2015 :

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.