Alain

Vanity Fair (France) - - Vanity Fair -

écri­vain 50 ans e titre de son der­nier livre, Le monde est mon lan­gage (Gras­set), pour­rait lui te­nir lieu de de­vise. Né au Congo, l’au­teur de Black Ba­zar et Pe­tit Pi­ment, fi­na­liste en 2015 du Man Boo­ker In­ter­na­tio­nal Prize, a étu­dié en France et vit au­jourd’hui entre Pa­ris et Los An­geles où il en­seigne la lit­té­ra­ture à la pres­ti­gieuse uni­ver­si­té de Ca­li­for­nie (UCLA). Cette iden­ti­té « tri­con­ti­nen­tale » nour­rit son écri­ture de ro­man­cier et poète dont les cha­toyants cos­tumes de « sa­peur » ont égayé le Col­lège de France, où il a oc­cu­pé au prin­temps la chaire de créa­tion ar­tis­tique. Tra­duite en une ving­taine de langues, son oeuvre fran­chit al­lè­gre­ment les fron­tières. « C’est ex­tra­or­di­naire de voir qu’à par­tir d’un pe­tit pays comme le Congo, on peut tou­cher un Co­réen ou un Is­raé­lien », s’ex­ta­sie l’en­fant de Poin­teNoire. Il re­grette tou­te­fois la dis­tinc­tion ar­ti­fi­cielle qui per­siste entre lit­té­ra­ture fran­çaise et lit­té­ra­ture fran­co­phone. « Le fran­çais est une langue in­ter­na­tio­nale, in­siste- t-il. Un écri­vain ne doit pas ap­par­te­nir à une seule na­tio­na­li­té mais à ses lec­teurs. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.