Sous le so­leil EXAC­TE­MENT

Com­bo pur luxe, les rois hexa­go­naux de la beau­té in­ves­tissent les plus beaux hô­tels du sud de la France.

Vanity Fair (France) - - Art De Vivre Vanity Case -

GRAND-HÔ­TEL DU CAP-FERRAT FOUR SEASONS CAP- FERRAT BIO­LO­GIQUE RE­CHERCHE

LE LIEU Re­paire de stars my­thique. 750 m 2 conçus par l’ar­chi­tecte Luc Svet­chine et dé­co­rés par Pierre-Yves Ro­chon. LE SOIN Le pro­to­cole Bio­lo­gique Re­cherche en­tiè­re­ment sur me­sure. Suc­cès confir­mé pour le soin Royal Hy­dra­tant. Le tout nou­veau soin Au­tomne- Hi­ver est sur la même lan­cée. L’AT­MO­SPHÈRE OL­FAC­TIVE Un ac­cord boi­sé cé­drat bois d’oli­vier, ba­sé sur les es­sences LA du BANDE-SON­parc de sept hec­tares. D’em­blée, le rou­lis des vagues. Mais, bien sûr, Mo­zart ou Diana Ross à la de­mande. Le goût du vé­gé­talLE DÉTAILa­vec le jar­din du Cap, mi­ni- éden de plantes aro­ma­tiques qui ins­pirent l’équipe pour éla­bo­rer les soins. L’HEURE IDÉALE 10 heures. On peut fa­ci­le­ment y pas­ser la jour­née, avec yo­ga, mé­di­ta­tion, dé­jeu­ner dans un pa­villon pri­vé. Comp­tez mi­ni­mum trois heures pour en pro­fi­ter vrai­ment. four­sea­sons.com/fr/cap­fer­rat/spa

GRAND HÔ­TEL DES SABLETTES SEYNE-SUR- MER NUXE

LE LIEU 350 m 2 dans une pa­lette de tons crème et bois flot­té, au sein d’un hô­tel né avec les bains de mer au mi­lieu du XIX e siècle, et fraî­che­ment ré­no­vé sous ban­nière Cu­rio, le la­bel in­dé­pen­dant de Hil­ton. LE SOIN Le mas­sage Nuxe ex­clu­sif, à base de sable, d’Huile Pro­di­gieuse et de ro­seaux, au­quel on ajoute un mo­dule vi­sage pour une ex­pé­rience as­so­ciant soin et beau­té, deux heures du­rant. L’AT­MO­SPHÈRE OL­FAC­TIVE Le sillage de sable chaud, doux, ca­rac­té­ris­tique de la gamme Nuxe. LA BANDE-SON Au choix : rou­lis des vagues, échos asia­tiques, fo­rêt équa­to­riale, vi­bra­tions ti­bé­taines et une op­tion « spa » dé­las­sante. LE DÉ­TAIL La ca­bine double, pour les dif­fé­rentes op­tions of­fertes, du co­coo­ning entre co­pines à la lune de miel pour amou­reux. L’HEURE IDÉALE 16 heures, pour se plon­ger en­suite dans les oeuvres com­plètes de George Sand, une ha­bi­tuée des lieux qui a don­né son nom à l’une des vil­las des en­vi­rons. fr.nuxe.com/spa-nuxe- grand- ho­tel- des­sa­blettes- plage

LA RÉ­SERVE RAMATUELLE LA MER

LE LIEU Sur les hau­teurs de Ramatuelle, un spa im­ma­cu­lé de 800 m 2 pen­sé par l’ar­chi­tecte Jean- Mi­chel Wil­motte. LE SOIN Les pro­to­coles très pous­sés de La Mer et le mas­sage dé­toxi­fiant et drai­nant corps Bet­ter Aging as­so­ciant tech­niques ma­nuelles et ap­pa­reil lym­pho- drai­nant. L’AT­MO­SPHÈRE OL­FAC­TIVE Jas­min, san­tal des Indes, rose turque et fleur d’oran­ger. L’Orient cap­tu­ré dans une bou­gie d’am­biance si­gnée La Ré­serve. LA BANDE-SON Créé par DJ Staves, éga­le­ment aux com­mandes de l’am­biance so­nore à La Ré­serve Ge­nève. LE DÉ­TAIL Le re­quin trans­pa­rent na­geant sur les murs du spa, ima­gi­né par l’ar­tiste nu­mé­rique Pas­cal Hau­dres­sy. L’HEURE IDÉALE Au le­ver et au cou­cher du so­leil, pour bé­né­fi­cier des rayons in­can­des­cents qui se re­flètent dans la Mé­di­ter­ra­née. la­re­serve-ramatuelle.com/fr/spa- pro­che­saint- tro­pez

LE BYBLOS SAINT-TRO­PEZ SISLEY

LE LIEU 450 m 2 orien­ta­li­sants pour se re­mettre des soi­rées du pa­lace tro­pé­zien où la jet- set prend ses quar­tiers d’été de­puis cin­quante ans pile poil. LE SOIN Hy­dra­tant in­tense an­ti-âge aux pierres fines de ma­la­chite, as­so­cié à un soin contour des yeux. Idéal après un bain de so­leil. Pro­vence L’AT­MO­SPHÈRE oblige, OLFACTIVEun flo­ri­lège d’huiles es­sen­tielles, la la­vande en maî­tresse des lieux. Le rou­cou­le­mentLA BANDE-SONde la fon­taine du pa­tio, en­tou­rée de cé­ra­miques si­gnées Ro­ger Ca­pron et Jean Der­val, où l’on vient se dé­las­ser de­puis 1967. LE DÉ­TAIL Le sa­lon li­ba­nais, im­por­té pierre par pierre d’un pa­lais bey­rou­thin du XVI e siècle. Une échap­pée fa­çon Mille et une nuits. L’HEURE IDÉALE 18 heures, pour se mé­na­ger un pas­sage au ham­mam ain­si qu‘une pause dé­tente et pla­nante dans le pa­tio, avant le dî­ner. byblos.com/spa sep­TembRe 2017

LE VIEUX CAS­TILLON CAS­TILLON DU GARD L’OCCITANE

LE LIEU Au coeur de la Pro­vence, ber­cé par le chant des ci­gales et en­ve­lop­pé de la­vande sau­vage. Les murs épais de la bâ­tisse mé­dié­vale offrent à ce spa ul­tra­blanc sa fraî­cheur na­tu­relle. LE SOIN Le Mas­sage re­laxant à la fleur de ce­ri­sier pour faire un tour du monde en cin­quante mi­nutes : ef­fleu­rages sué­dois, points de pres­sion chi­nois et mo­de­lages ba­li­nais… L’AT­MO­SPHÈRE OL­FAC­TIVE Celle des pa­niers de la­vande sé­chée. LA BANDE-SON Le chant des ci­gales dou­blé de ce­lui des oi­seaux qui nichent dans le pa­tio. LE DÉ­TAIL Re­par­tir avec les chaus­sons du spa. L’HEURE IDÉALE Le ma­tin, quand la ro­sée dope l’arôme des fleurs pro­ven­çales. Juste après avoir pi­qué une tête dans la pis­cine. vieux­cas­tillon.fr/spa- occitane

HÔ­TEL MÉ­TRO­POLE MO­NA­CO GIVENCHY

LE LIEU Haute cou­ture, laque noire et marbre gris, au coeur d’un hô­tel éri­gé en 1886 dans le pur style Belle Époque. LE SOIN Le ri­tuel Mé­tro­pole By Givenchy vi­sage et corps res­taure l’éclat et dé­noue les ten­sions. L’AT­MO­SPHÈRE OL­FAC­TIVE Plon­gée dans un pot de crème : la fra­grance de la gamme Hy­dra Spark­lingLA BANDE-SON­par­fume les lieux. Si­gnée Béa­trice Ar­dis­son. Chaque client peut choi­sir une play­list par­mi quatre thé­ma­tiques mu­si­cales. Choi­sir la sen­teurLE DÉ­TAIL is­sue de la gamme L’Ate­lier de Givenchy qui em­bau­me­ra tout au long du ri­tuel. L’HEURE IDÉALE En fin de jour­née, avant une folle nuit mo­né­gasque : coup d’éclat au vi­sage ver­sion cryo­thé­ra­pie ul­tra- ef­fi­cace, ma­quillage adap­té et peau par­fu­mée. me­tro­pole.com/fr/spa-mon­te­car­lo

I L L U S T R A T I ON MAT T E O B E R TO N TEXTE B É N É D I C T E B U RG U E T ET P I E R R E G RO P P O

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.