Quand elle ap­prend que son père n’est pas son père, elle s’ex­clame : « Non mais c’est dingue, quelle bande de men­teurs ! »

Vanity Fair (France) - - À La Une Vanity Fair -

un cha­meau... (2003) puis (2013) –, Ma­ri­sa joue­ra le rôle de la mère. Dans le pre­mier opus, Car­la était dé­peinte sous les traits d’une égoïste bou­deuse. Va­le­ria se conten­tait d’être na­ture, une femme en­va­hie par les com­plexes et la culpa­bi­li­té, comme lors­qu’elle avoue à son cu­ré en chu­cho­tant dans le confes­sion­nal : « Je suis riche, très riche, un truc énorme. Je crois que c’est pour ça que je me sens cou­pable de­puis tou­jours. »

Peu de temps avant la mort de leur père, Va­le­ria a dî­né chez Car­la en tête-à- tête. Elle lui a avoué un ter­rible se­cret de fa­mille : elles ne sont pas soeurs, mais de­mi- soeurs ; Car­la n’est

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.