Fa­bien Gal­thié, pro­chain di­rec­teur rug­by du RCT

Le se­cret de Po­li­chi­nelle en­fin dé­voi­lé. L’ex-coach de Mont­pel­lier suc­cé­de­ra à Ford. Lan­dreau et Dal Ma­so se­ront ses as­sis­tants

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - La Une - PAUL MASSABO

Pour une sur­prise, ce n’est vrai­ment pas une sur­prise! Le RCT a of­fi­cia­li­sé, hier, par un com­mu­ni­qué la no­mi­na­tion de Fa­bien Gal­thié en qua­li­té de di­rec­teur rug­by pour les deux pro­chaines sai­sons. Il se­ra ac­com­pa­gné par Fa­brice Lan­dreau, l’an­cien ma­na­ger de Gre­noble et as­sis­té de Marc Dal Ma­so. Cette in­for­ma­tion of­fi­cielle clôt ain­si le feuille­ton qui n’avait que trop du­ré. En ef­fet, de­puis plus de deux ans, le nom de l’an­cien de­mi de mê­lée de l’équipe de France re­ve­nait ré­gu­liè­re­ment sur le de­vant de la scène. Mais entre dé­men­ti, contre­temps, in­tox et com­pa­gnie… l’ar­ri­vée du tech­ni­cien a été sans cesse re­por­tée. Cette fois-ci, c’est donc la bonne. Ain­si donc après bien des ater­moie­ments, le consul­tant spor­tif de dif­fé­rents mé­dias a fi­ni par pa­ra­pher son con­trat. Fa­bien Gal­thié est re­con­nu pour ses com­pé­tences tech­niques, même s’il est peu en­clin aux com­pli­ments, aux dires de joueurs.

Des hé­si­ta­tions

«Par res­pect pour les per­sonnes qui tra­vaillent en ce mo­ment, je ne m’ex­pri­me­rai pas» a fait la­co­ni­que­ment sa­voir le prin­ci­pal in­té­res­sé. Même élé­ment de lan­gage pour l’an­cien ta­lon­neur de l’équipe de France, Lan­dreau, qui a dé­bu­té sa car­rière d’en­traî­neur en 2004. «Sa dé­ci­sion de si­gner au RCT a été dif­fi­cile à prendre», a re­con­nu le pré­sident tou­lon­nais (lire par ailleurs). En ef­fet, l’an­cien en­traî­neur du Stade Fran­çais rêve de prendre les rênes de l’équipe de France (une clause li­bé­ra­toire est ins­crite à son con­trat). Il sait donc qu’il doit im­pé­ra­ti­ve­ment réus­sir à Tou­lon, club très ex­po­sé mé­dia­ti­que­ment, s’il veut, un jour, suc­cé­der à Guy No­vès. La per­son­na­li­té du bouillant pré­sident Boud­jel­lal qui ne fait pas de sen­ti­ments a peut-être été une des causes de son hé­si­ta­tion, même s’il est dif­fi­cile de re­fu­ser d’en­traî­ner le club rouge et noir de­ve­nu pres­ti­gieux. Cet été, le fu­tur homme fort du RCT choi­si­ra son staff tech­nique (spor­tif, pré­pa­ra­teurs phy­siques, et mé­di­cal). Sur ce su­jet, Fa­brice Lan­dreau, tou­jours se­lon des sources bien in­for­mées, tra­vaille en ce sens. L’an­cien pré­pa­ra­teur gre­no­blois Ga­reth Adam­son rem­pla­ce­rait ain­si « Bob­by » Strid­geon qui a si­gné avec le pays de Galles. Des ques­tions pèsent no­tam­ment sur le staff mé­di­cal ac­tuel. Les très nom­breux bles­sés et la lon­gueur des in­dis­po­ni­bi­li­tés in­ter­rogent.

Un sui­vi mé­di­cal en ques­tions

Des joueurs, dont cer­tains vont se faire soi­gner à l’ex­té­rieur, n’hé­sitent plus à mettre en cause l’or­ga­ni­sa­tion mé­di­cale en place. À titre d’exemple, Gi­teau sur les ré­seaux so­ciaux n’a pas ca­ché son amer­tume après sa bles­sure sur­ve­nue contre Lyon. Des ré­duc­tions sa­la­riales ont été réa­li­sées en ce sens à l’in­ter­sai­son. Au vu du sui­vi mé­di­cal et des ré­sul­tats ob­te­nus, des in­ter­ro­ga­tions ne manquent pas sur le bien fon­dé de ces éco­no­mies. Au­jourd’hui, le de­ve­nir tech­nique du RCT pour les deux pro­chaines sai­sons est as­su­ré. Il ne reste plus qu’à comp­ter sur le pro­fes­sion­na­lisme de Mike Ford - il sait of­fi­ciel­le­ment qu’il ne se­ra pas re­con­duit - pour per­mettre à Tou­lon de fi­nir cette an­née en beau­té.

(Photo Reu­ters)

Gal­thié vien­dra pro­chai­ne­ment à Tou­lon pour éva­luer le club et les per­sonnes.

En tant qu’en­traî­neur, Fa­brice Lan­dreau a été sa­cré cham­pion de France avec Pa­ris en .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.