«Ho­race» en créa­tion au Théâtre du Jeu de Paume

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Bouches-du-rhône - P.-D.G.

Ra­con­ter la pièce de Cor­neille en se cen­trant sur une dis­tri­bu­tion mi­ni­male de six ac­teurs fi­gu­rant les deux couples d’amants, le but étant de res­ser­rer l’in­trigue au­tour des deux amis et de leurs épouses pour faire ap­pa­raître les si­mi­li­tudes et les dif­fé­rences entre les deux couples. Voi­là le mes­sage que le met­teur en scène Re­naudMa­rie Le­blanc a vou­lu faire pas­ser dans sa der­nière créa­tion « Ho­race », d’après l’oeuvre de Pierre Cor­neille. Le pu­blic du théâtre du Jeu de Paume va dé­cou­vrir l’ef­fet de mi­roir per­ma­nent entre Ho­race et Cu­riace, pour mon­trer le­quel des deux glisse im­per­tur­ba­ble­ment dans la fo­lie de la Gloire. La pro­jec­tion vi­déo pour les fi­gures de l’au­to­ri­té que sont le Roi et le Père d’Ho­race in­vi­te­ra à ré­flé­chir et à trou­ver com­ment leur don­ner une réa­li­té au­jourd’hui. En in­sis­tant sur le rap­port à la langue, à la poé­tique, en la ren­dant le plus proche de nous ; en tra­vaillant sur l’in­tel­li­gi­bi­li­té pour ten­ter de re­don­ner le plai­sir des mots, Re­naud-Ma­rie Le­blanc a es­sayé de mon­trer com­ment ce texte écrit il y a plus de trois siècles n’est pas un obs­tacle à la com­pré­hen­sion Le tra­vail scé­no­gra­phique et vi­suel em­prun­té aux sé­ries té­lé­vi­sées et à une es­thé­tique vio­lem­ment an­crée dans une forme de réa­lisme dé­ca­lé était le seul moyen pour le met­teur en scène de rap­pro­cher le « vrai­sem­blable » de la dra­ma­tur­gie clas­sique fran­çaise du « réa­lisme vrai­sem­blable » té­lé­vi­suel dont le monde est peu­plé.

Mar­di 21 à 20 h 30. Mer­cre­di 22 à 19 heures. Jeu­di 23, ven­dre­di 24 et sa­me­di 25 à 20 h 30. Ta­rif : de 9 à 21 eu­ros. Ré­ser­va­tions au 08.20.13.20.13.

(Photo DR)

Du Cor­neille pur et dur, qui n’en a pas fi­ni de sé­duire les jeunes gé­né­ra­tions d’ac­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.