« L’après-évé­ne­ment est aus­si im­por­tant à gé­rer que l’évé­ne­ment »

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Côte D’azur Carnet -

« Pra­ti­que­ment  % de l’équipe édu­ca­tive et des élèves sont pré­sents, nous re­dé­mar­rons les cours plei­ne­ment au­jourd’hui. » Hier ma­tin, Em­ma­nuel Ethis, rec­teur de l’aca­dé­mie de Nice, Phi­lippe Cas­ta­net, sous-pré­fet de Grasse et Mi­chel-Jean Floc’h, ins­pec­teur de l’aca­dé­mie, se fé­li­ci­taient du presque re­tour à la nor­male dans le ly­cée. Ils an­non­çaient le main­tien de la pré­sence po­li­cière aux abords de l’éta­blis­se­ment vi­sé, aus­si long­temps que né­ces­saire. Pour ras­su­rer et évi­ter des at­trou­pe­ments qui pour­raient s’avé­rer contre-pro­duc­tifs ou dan­ge­reux. « Nous re­tour­ne­rons en­suite à un com­por­te­ment plus nor­mal avec des pa­trouilles dy­na­miques quand on le ju­ge­ra op­por­tun, pré­ci­sait Phi­lippe Cas­ta­net. Ce qui est beau­coup plus utile en ma­tière de sé­cu­ri­té pu­blique. » Un vo­let sé­cu­ri­té ras­su­rant pour tout le monde, cou­plé à la mise en place d’une cel­lule mé­di­co-psy­cho­lo­gique, « parce qu’il est évi­dem­ment très im­por­tant de par­ler », pour­sui­vait Mi­chel-Jean Floc’h : « Psy­cho­logues de l’Édu­ca­tion na­tio­nale, mé­de­cins, in­fir­miers et as­sis­tants so­ciaux sont là pour ai­der et ac­com­pa­gner les per­son­nels et les élèves qui le sou­haitent ». Alors que, jus­qu’à main­te­nant, les élèves sou­haitent par­ler es­sen­tiel­le­ment en groupe et en classe et pas de ma­nière in­di­vi­duelle, « dans l’après-évé­ne­ment, il est pos­sible qu’il y ait des né­ces­si­tés de sou­tien. Ce que nous fe­rons, le temps qu’il fau­dra, en in­terne et en ex­terne. Les hô­pi­taux se sont mo­bi­li­sés pour ré­pondre à des de­mandes de ce type, à Grasse ou à Nice. L’après-évé­ne­ment est aus­si im­por­tant à gé­rer que l’évé­ne­ment en lui-même », conti­nuait l’ins­pec­teur. « Nous de­vons ré­flé­chir à la fa­çon dont on peut avan­cer en­semble et tra­vailler en toute sé­cu­ri­té dans les éta­blis­se­ments sco­laires», concluait Hé­lène Fouque, in­fir­mière du ly­cée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.