Fa­bio Quar­ta­ra­ro re­prend le flam­beau

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Sports - G. L.

Un Can­nois s’en va, un Ni­çois ar­rive. Quatre mois après la ma­gis­trale ré­vé­rence de Jo­hann Zar­co, c’est au tour de Fa­bio Quar­ta­ra­ro de re­prendre le flam­beau avec l’am­bi­tion de his­ser haut le pa­villon bleu de la Côte d’Azur sur le front du cham­pion­nat du monde Mo­to2. Pro­mis à un ave­nir étin­ce­lant du­rant sa ful­gu­rante as­cen­sion, l’es­poir du gui­don a en­chaî­né les contra­rié­tés ces deux der­nières sai­sons en Mo­to3, ne par­ve­nant que trop ra­re­ment à conver­tir un po­ten­tiel énorme en ré­sul­tat. S’il garde sa pâle cam­pagne 2016 avec la KTM de l’équipe Leo­pard Ra­cing en tra­vers de la gorge, la page est dé­sor­mais tour­née. Main­te­nant, la ca­té­go­rie in­ter­mé­diaire va-t-elle lui per­mettre de re­trou­ver la lu­mière ? Im­pres­sion­né par le ta­lent de l’en­fant ter­rible de la baie des Anges qui souf­fle­ra sa 18e bou­gie dans un mois, Si­to Pons, le double cham­pion du monde 250cc (1988, 1989) pi­lo­tant au­jourd’hui sa propre écu­rie (Pons HP 40), a dé­ci­dé d’en faire le suc­ces­seur de Ma­ve­rick Viñales, Pol Es­par­ga­ro et Alex Rins, tous pro­pul­sés en MotoGP.

Re­mon­té à bloc

Pour l’am­bas­sa­deur de la ville de Nice qui a gran­di en Es­pagne, quelque part, il s’agit d’un re­tour aux sources. S’il n’est plus coa­ché par Ran­dy de Pu­niet, « El Dia­blo » s’est pré­pa­ré à fond pen­dant la trêve hi­ver­nale : course à pied, vé­lo, boxe... Na­tu­rel­le­ment, il avait hâte de faire connais­sance avec la Ka­lex 2017, une ma­chine plus lourde et plus puis­sante, taillé sur me­sure pour son ga­ba­rit (1,77 m). «Le mode d’em­ploi dif­fère sen­si­ble­ment de la Mo­to3 », confirme-t-il. « Elle ré­clame un tout autre pi­lo­tage. Pen­dant les deux tests IRTA, je me suis donc ap­pli­qué à prendre de bonnes marques. Un tra­vail fruc­tueux car les sen­sa­tions vont cres­cen­do et le chro­no aus­si. » D’abord 8e de la ré­pé­ti­tion gé­né­rale de Je­rez, puis 7e la se­maine pas­sée à Lo­sail, Quar­ta­ra­ro abor­de­ra le GP du Qa­tar re­mon­té à bloc, ven­dre­di. Nul doute que ce dé­bu­tant­là se ver­rait bien ti­tiller d’en­trée les ca­dors vi­sant le trône va­cant du roi Zar­co...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.