« C’est notre maison »

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Var -

En ana­ly­sant la scène a pos­te­rio­ri, l’ar­ti­san a réa­li­sé qu’il avait ris­qué gros à se re­bel­ler. Un coup de feu au­rait pu par­tir. « J’ai pris des risques, mais c’était plus fort que moi. On s’en pre­nait à ma fa­mille. On ne ré­flé­chit pas trop dans ces cas-là. On de­vient un peu fou. » Mais c’est en­suite que le trau­ma­tisme de l’agres­sion à do­mi­cile, dans le co­con fa­mi­lial, s’est ins­tal­lé. Du­ra­ble­ment. « Pen­dant des jours on a dor­mi à l’hô­tel. On ne vou­lait pas ren­trer. Main­te­nant, je me mé­fie de tout. J’ai mis des barres de fer dans la maison et des sys­tèmes de sécurité avec des la­sers. Mais on n’est plus tran­quilles. » Son épouse était se­reine, à pré­pa­rer le dî­ner en che­mise de nuit, quand elle a été li­go­tée. Elle est res­tée très cho­quée. « On a pris deux chiens, j’ai pris des cours de tir. » Ont-ils son­gé à par­tir ? « Non, c’est notre maison. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.