Un corps cal­ci­né re­trou­vé en Haute-Saône

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - La Une -

Un corps brû­lé a été dé­cou­vert hier soir dans un bois iso­lé à plu­sieurs ki­lo­mètres du lieu de la dis­pa­ri­tion d’Alexia Da­val, 29 ans, au cours de son jog­ging sa­me­di à Gray (Haute-Saône) et seule une au­top­sie per­met­tra son iden­ti­fi­ca­tion, a an­non­cé le pro­cu­reur de Ve­soul, Em­ma­nuel Du­pic. « Il est trop tôt pour af­fir­mer qu’il s’[agit] bien d’Alexia » Da­val, a-til pré­ci­sé au cours d’une con­fé­rence de presse à Gray. « Le corps a été vo­lon­tai­re­ment brû­lé par l’au­teur des faits [...] et une en­quête a été ou­verte pour as­sas­si­nat », a-t-il in­di­qué. « Le corps dé­cou­vert est ce­lui d’un in­di­vi­du plu­tôt jeune [...] L’iden­ti­fi­ca­tion se­ra cer­taine avec l’au­top­sie jeu­di », a sou­li­gné Em­ma­nuel Du­pic.

Au­cun sus­pect pour l’heure

Le ma­gis­trat a re­çu les pa­rents de la jeune femme en dé­but de soi­rée. «Il n’y a au­cun sus­pect à ce stade de l’en­quête. Elle va être com­pli­quée et longue », a-t-il es­ti­mé. Le corps a été dé­cou­vert vers 15 h par un élève gen­darme. Il était ca­ché sous des bran­chages dans un bois à Ve­let (Haute-Saône) si­tué à « plu­sieurs ki­lo­mètres de l’iti­né­raire ha­bi­tuel » de la jog­geuse, a pour sa part in­di­qué le com­man­dant de gen­dar­me­rie Jean-Mi­chel Blau­dez. « La dé­cou­verte a ré­sul­té du ra­tis­sage mé­tho­dique en­ga­gé de­puis di­manche de toutes les zones boi­sées du sec­teur », a ex­plique le mi­li­taire. Le corps re­trou­vé « a été brû­lé sur place » et ce­la ex­plique le choix du bois, « as­sez iso­lé », a sou­li­gné le ma­gis­trat. La piste d’un en­lè­ve­ment était pri­vi­lé­giée de­puis hier et une is­sue fa­tale était re­dou­tée. «Les in­ves­ti­ga­tions, très mi­nu­tieuses, n’ac­cré­ditent pas du tout la thèse de l’ac­ci­dent, donc on est obli­gé de pen­ser à quelque chose de plus grave», avait ex­pli­qué le pro­cu­reur.

La ma­man re­dou­tait le pire

Alexia Da­val avait quit­té son do­mi­cile de Gray-la-Ville (Haute-Saône) sa­me­di vers 9 h pour al­ler cou­rir. N’ayant pas vu re­ve­nir son épouse, par­tie sans son té­lé­phone, son ma­ri a pré­ve­nu vers mi­di les gen­darmes de Haute-Saône. Au mo­ment de sa dis­pa­ri­tion, la jeune femme blonde por­tait des lu­nettes rouges. Elle était vê­tue d’une te­nue de sport com­po­sée d’un short noir, d’un gi­let rouge et de bas­kets roses. La mère de la jeune femme, Isa­belle Fouillot, es­pé­rait que sa fille se­rait re­trou­vée vi­vante, mais elle a dit re­dou­ter le pire. « Je pense qu’elle a été en­le­vée. Quel­qu’un la re­tient ou s’est dé­bar­ras­sé d’elle et on va re­trou­ver son corps », avait-elle confié hier ma­tin...

(Pho­to AFP)

Se­lon le pro­cu­reur, la veille de sa dis­pa­ri­tion, Alexia Da­val, em­ployée de banque, ma­riée de­puis deux ans, et qui n’avait « au­cun pro­blème par­ti­cu­lier», avait par­ti­ci­pé à un joyeux re­pas de fa­mille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.