In­gé­rence russe à la pré­si­den­tielle : l’ex-chef de cam­pagne de Do­nald Trump in­cul­pé

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Monde -

Le pro­cu­reur spé­cial en­quê­tant sur l’in­gé­rence russe dans la pré­si­den­tielle amé­ri­caine a mis en ac­cu­sa­tion, hier, trois membres de l’équipe de cam­pagne de Do­nald Trump, dont son ex-di­rec­teur Paul Ma­na­fort et un conseiller ayant men­ti sur ses contacts avec Mos­cou. Ces pre­mières pour­suites pé­nales marquent une ac­cé­lé­ra­tion dans ces in­ves­ti­ga­tions qui em­poi­sonnent la pré­si­dence. L’acte d’in­cul­pa­tion de M. Ma­na­fort, si­gné par Ro­bert Muel­ler, ne sug­gère tou­te­fois pas de col­lu­sion entre l’équipe du can­di­dat ré­pu­bli­cain et les au­to­ri­tés russes qui au­rait pu faus­ser l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2016. Paul Ma­na­fort, en com­pa­gnie de son as­so­cié Ri­chard Gates, fait l’ob­jet de douze chefs d’in­cul­pa­tion, par­mi les­quels com­plot contre les Etats-Unis, blan­chi­ment, fausses dé­cla­ra­tions et non dé­cla­ra­tions de comptes dé­te­nus à l’étran­ger, a an­non­cé le porte-pa­role de M. Muel­ler.

« Au­cune col­lu­sion »

Réa­gis­sant sur Twit­ter, M. Trump a af­fir­mé que les faits re­pro­chés à M. Ma­na­fort re­mon­taient à « des an­nées ». «Iln’y a au­cune col­lu­sion ! », a-t-il éga­le­ment écrit. M. Ma­na­fort avait re­joint l’équipe de cam­pagne du mil­liar­daire ré­pu­bli­cain en mars 2016, avant d’être contraint de dé­mis­sion­ner quelques mois après. « Pour­quoi Hilla­ry la cra­pule et les dé­mo­crates ne sont-ils pas vi­sés ????? », a ajou­té le pré­sident amé­ri­cain. Dans une ini­tia­tive ju­di­ciaire dis­tincte mais s’ins­cri­vant dans cette même en­quête ul­tra­sen­sible, George Pa­pa­do­pou­los a été mis en ac­cu­sa­tion et a plai­dé cou­pable d’avoir men­ti aux en­quê­teurs du FBI, a an­non­cé, hier, M. Muel­ler. M. Pa­pa­do­pou­los, qui était char­gé des ques­tions de po­li­tique étran­gère au sein de l’équipe de cam­pagne, a par ses fausses dé­cla­ra­tions « en­tra­vé l’en­quête en cours du FBI sur l’exis­tence de liens ou de co­or­di­na­tion éven­tuels entre des per­sonnes as­so­ciées à la cam­pagne et le gou­ver­ne­ment russe pour in­ter­fé­rer dans l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2016 », sou­ligne l’acte si­gné par le pro­cu­reur.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.