SOS en­fants sans AVS !

Tou­lon Ay­mene et An­tho­ny, deux en­fants sco­la­ri­sés en classe de CP à l’école élé­men­taire Saint-Jean-du-Var se re­trouvent sans as­sis­tante de vie sco­laire (AVS) bien qu’ils en aient be­soin

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Métropole Toulonnaise - L. H.

Il s’ap­pelle Ay­mene, il est dys­pha­sique (1), a 7 ans et est en classe de CP, qu’il vient de re­dou­bler. Alors qu’il était ac­com­pa­gné par une as­sis­tante de vie sco­laire (AVS) de­puis l’an­née der­nière, sa ma­man, Ma­li­ka, a ap­pris par simple e-mail le jeu­di 11 oc­tobre qu’il per­dait son as­sis­tante sans préa­vis.

Un coup de mas­sue

De­puis, la fa­mille est dans l’im­passe. Ne sa­chant pas vers qui se tour­ner, Ma­li­ka a envoyé des lettres et ten­té de joindre l’ins­pec­tion aca­dé­mique du Var sans ob­te­nir de ré­ponse. « On prend cette nou­velle comme un coup de mas­sue. On ne com­prend pas une telle dé­ci­sion, ex­plique la ma­man d’Ay­mene. On ap­prend le jour même la fin d’un sui­vi qu’on a eu beau­coup de mal à mettre en place et on ne sait pas quand et si il y au­ra un rem­pla­ce­ment .»

Dans l’at­tente de­puis  

Pour An­tho­ny, le pro­blème est en­core plus épi­neux. Le pe­tit gar­çon de 7 ans, qui a, lui aus­si, re­dou­blé son CP n’a ja­mais eu d’AVS. « Nous avons eu une no­ti­fi­ca­tion d’at­tri­bu­tion en mai 2017, ex­plique sa mère, Ana .De­puis, nous sommes dans l’at­tente. Au­cun de nos cour­riers à l’ins­pec­tion aca­dé­mique n’a d’écho et toutes mes lettres sont à ce jour sans ré­ponse. Mon fils a le droit à une aide et en a be­soin. »

« Une in­jus­tice »

Pour les deux ma­mans qui cherchent dé­sor­mais à sa­voir si leurs fils vont pou­voir être sui­vis cette an­née, c’est « une vé­ri­table in­jus­tice ». « Je suis vé­ri­ta­ble­ment af­fli­gée par la dé­ci­sion de re­ti­rer l’AVS de mon fils, ex­plique Ma­li­ka. Je prends presque ça pour une dis­cri­mi­na­tion. Mon fils est dys­pha­sique, ce qui veut dire qu’il a un grand be­soin de sta­bi­li­té pour avoir des re­pères et pou­voir avan­cer. Et là on ne le pré­vient pas et on lui re­tire son aide. Il ne com­prend pas. Il de­mande pourquoi elle n’est plus là et quand elle va re­ve­nir. Je ne sais pas quoi lui ré­pondre .» Un manque d’in­for­ma­tion qui com­plique un peu plus le sui­vi de ces en­fants.

« Le pro­blème se ré­pé­te­ra »

« Mon fils a eu beau­coup de dif­fi­cul­tés l’an­née der­nière, pré­cise Ana. Il a dû tout faire tout seul et c’est une des rai­sons qui l’ont obli­gé à re­dou­bler son CP. La maî­tresse a vingt-trois élèves, elle ne peut pas se per­mettre de res­ter long­temps sur un seul su­jet pour un seul élève et c’est là que l’AVS in­ter­vient. Sauf qu’An­tho­ny n’en a ja­mais eu. Cette an­née, pour le mo­ment, ça va, mais c’est sim­ple­ment parce que c’est dé­jà ce qu’il avait as­si­mi­lé l’an­née der­nière. Si on ne l’aide pas dans les mois à ve­nir, il re­com­men­ce­ra à avoir des pro­blèmes de com­pré­hen­sion et le sou­ci se ré­pé­te­ra. »

Dix en­fants sans sui­vi

Des cas qui ne se­raient pas iso­lés se­lon les pa­rents d’élèves de l’école SaintJean-du-Var. « Dans cet éta­blis­se­ment, en plus d’An­tho­ny et d’Aye­mene, quatre éco­liers n’ont pas d’AVS alors qu’ils en ont be­soin, ex­plique une des ma­mans élues. Et ce n’est pas tout ! Au col­lège Vol­taire, qui est mi­toyen avec l’école élé­men­taire, dix élèves de­vraient éga­le­ment être sui­vis et n’ont tou­jours pas d’as­sis­tante. » Une si­tua­tion qui se­rait en par­tie due au manque d’as­sis­tante de vie sco­laire dans le dé­par­te­ment. « Il manque beau­coup d’AVS sur Tou­lon, conti­nue une re­pré­sen­tante des pa­rents d’élèves. Nous al­lons dé­sor­mais ap­puyer les de­mandes faites par les ma­mans d’An­tho­ny et d’Ay­mene, mais aus­si des autres en­fants concer­nés dans l’école, par cour­rier. En tant que re­pré­sen­tants nous fe­rons tout pour ai­der les fa­milles au mieux et per­mettre aux en­fants de s’épa­nouir à l’école. » Reste dé­sor­mais à sa­voir si les pro­blèmes des deux ma­mans au­ront bé­né­fi­cié des va­cances pour être ré­so­lus à la ren­trée. 1. Trouble du dé­ve­lop­pe­ment de la pa­role et du lan­gage en­traî­nant l’échec d’une ac­qui­si­tion nor­male du lan­gage.

(Pho­to DR)

Ana et An­tho­ny (à gauche) et Ma­li­ka et Ay­mene (à droite) sont dans l’im­passe et at­tendent dé­sor­mais une so­lu­tion pour que la mise en place d’une as­sis­tante de vie sco­laire soit ra­pide.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.