La fa­mille de Cé­line Le­coq a presque tout per­du

Sur­prise par la mon­tée des eaux, lun­di en dé­but d’après-mi­di, la Dra­cé­noise, ma­man de quatre en­fants a réus­si à quit­ter son do­mi­cile et mettre tout le monde à l’abri. Ré­cit.

Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin) - - Var - E. E.

Ce qui de­vait être un nou­veau dé­part, s’est trans­for­mé en cau­che­mar, lun­di, pour une fa­mille dra­cé­noise vic­time des in­tem­pé­ries. « Nous avons quit­té un ap­par­te­ment pour em­mé­na­ger il y a une se­maine dans cette mai­son. Avec mon ma­ri, nous sou­hai­tions of­frir aux en­fants un jar­din pour qu’ils puissent jouer. Au­jourd’hui, nous avons presque tout per­du », ex­plique Cé­line Le­coq. Cette mère de quatre en­fants (trois gar­çons de 11, 8 et 4 ans et une fille de 10 ans) est en­core sous le choc.

Un mètre d’eau dans la mai­son

Lun­di en dé­but d’après-mi­di, alors que la pluie gagne en in­ten­si­té, elle constate qu’un lac se forme au­tour de sa mai­son. « J’ai pris mes en­fants et quit­té le do­mi­cile pour les mettre à l’abri quelques ki­lo­mètres plus loin, à Trans-en-Pro­vence, chez leur grand-mère. Un quart d’heure plus tard, je suis re­ve­nue ré­cu­pé­rer des af­faires », pour­suit-elle, des tré­mo­los dans la voix. Mais il était dé­jà trop tard. La jeune femme constate que le deuxième vé­hi­cule de la fa­mille a été em­por­té par les eaux. « L’eau ar­ri­vait au ni­veau des fenêtres de la mai­son». Pas facile de gar­der le mo­ral dans une telle si­tua­tion, même si Cé­line tente de po­si­ti­ver. « Même s’ils ont eu très peur, les en­fants vont bien. C’est l’es­sen­tiel. Le reste ce n’est que du ma­té­riel », re­la­ti­vise-t-elle. Pour au­tant, la jeune mère de fa­mille a le sen­ti­ment d’avoir été ou­bliée par­mi les vic­times. « Nos voi­sins ont été pré­ve­nus et éva­cués. Nous, per­sonne ne nous a aler­tés. » La fa­mille qui af­firme avoir in­for­mé les se­cours sur leur im­pos­si­bi­li­té de re­joindre lun­di soir leur do­mi­cile, n’a pas eu de ré­ponse à sa de­mande de re­lo­ge­ment en ur­gence. « L’as­su­rance ne prend pas en charge les frais d’hô­tel, nous avons dor­mi tous les six dans une chambre chez ma mère », in­dique la jeune femme qui, hier ma­tin, s’est ren­due en mai­rie puis au CCAS (Centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale) pour sol­li­ci­ter une aide pour sa fa­mille (voir en­ca­dré). Le CCAS les a orien­tés vers l’Uni­té ter­ri­to­riale so­ciale (UTS) du con­seil dé­par­te­men­tal et le Se­cours po­pu­laire.

Plus de vê­te­ments...

De­puis la dé­crue, avec son conjoint, le pro­prié­taire de la vil­la et des proches, Cé­line tente d’éva­cuer les boues de son lo­ge­ment, de ré­cu­pé­rer quelques biens non en­dom­ma­gés. Dif­fi­cile... tant le site a été im­pac­té. «Au­jourd’hui les en­fants n’ont plus de vê­te­ments, de car­tables, ni de ma­nuels sco­laires. Tout a été em­por­té par les boues... Mon fils vou­lait que je lui ré­cu­père un dou­dou. Ce n’est même pas pos­sible », confie, le coeur lourd, la ma­man qui pense dé­jà à or­ga­ni­ser du mieux pos­sible la ren­trée sco­laire. « Psy­cho­lo­gi­que­ment c’est très dur, je n’en ai pas dor­mi la nuit der­nière. C’est un réel trau­ma­tisme. Je ne veux pas que les en­fants su­bissent des mo­que­ries de leurs ca­ma­rades. Je vou­drais qu’ils re­trouvent l’école dans de bonnes condi­tions ». Hier, en fin de jour­née, une dé­lé­ga­tion d’élus lo­caux dont le maire Ri­chard Stram­bio et la di­rec­trice du CCAS, Anne Quin­te­la, s’est ren­du au­près des si­nis­trés dont la fa­mille de Cé­line Le­coq. Le pre­mier ma­gis­trat les a as­su­ré de son sou­tien. De son cô­té Alain Hai­naut, ad­joint aux af­faires so­ciales, a in­di­qué ac­ti­ver ses ré­seaux pour trou­ver ra­pi­de­ment une so­lu­tion de lo­ge­ment pro­vi­soire. « Je vais pros­pec­ter du cô­té des bailleurs et de la sous­pré­fec­ture qui dis­pose d’un contin­gent de lo­ge­ments. Il s’agit d’une si­tua­tion d’ex­trême ur­gence, il faut donc sur­seoir aux éven­tuelles dif­fi­cul­tés dont le lo­ge­ment. Il est éga­le­ment pos­sible de sol­li­ci­ter la caisse de se­cours ali­men­taire d’ur­gence qui peut dé­li­vrer des bons », a-t-il as­su­ré. Les édiles ont éga­le­ment in­di­qué qu’ils res­te­raient at­ten­tifs aux conclu­sions de l’as­su­rance. L’ex­pert étant at­ten­du au­jourd’hui en fin de ma­ti­née.

Si vous sou­hai­tez ai­der cette fa­mille avec des dons de vê­te­ments, af­faires sco­laires, car­tables pour les en­fants contac­ter le 06.29.42.70.84.

(Pho­tos D. Meif­fret)

De­puis la dé­crue, avec son conjoint, le pro­prié­taire de la vil­la et des proches, Cé­line tente d’éva­cuer les boues de son lo­ge­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.