BTP du Var: une dy­na­mique à conso­li­der

Var-Matin (Draguignan / Pays de Fayence) - - Le Dossier Du Dimanche - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR M. G.

Quand le bâ­ti­ment va, tout va ? En tout cas, le re­bond est bien là… « Mais ce­la ne si­gni­fie pas que l’em­ploi va s’en­vo­ler, que les en­tre­prises vont dis­po­ser de da­van­tage de tré­so­re­rie, etc.» Le pré­sident de la fé­dé­ra­tion du BTP du Var, Jean-Jacques Cas­tillon (en photo), avance donc pru­dem­ment. D’au­tant que, « le sec­teur de la com­mande pu­blique reste en­core fra­gile », as­su­ret-il. Les chiffres en té­moignent : en 2016 et 2017, «on en­re­gistre 420 - 430 mil­lions d’eu­ros de tra­vaux pu­blics lan­cés par les maîtres d’ou­vrage pu­blics, soit près de 200 mil­lions d’eu­ros de moins qu’en 2010. Le manque à ga­gner est en­core loin d’être ré­cu­pé­ré.»

Le lo­ge­ment neuf porte l’ac­ti­vi­té

De­puis 2016, les mises en chan­tier de lo­ge­ments neufs portent l’ac­ti­vi­té, avec la pro­duc­tion de quelque 9 500 lo­ge­ments par an. «On at­teint le ni­veau que l’on avait avant la crise, soit la fin des an­nées 2000» sou­ligne Jean-Jacques Cas­tillon : « Ce­pen­dant, il ne fau­drait pas cas­ser la dy­na­mique qui a bien fonc­tion­né avec les lois Pi­nel, le PTZ, les taux de cré­dit re­la­ti­ve­ment bas… Si ce­la est re­mis en ques­tion – on parle de l’ISF im­mo­bi­lier – ce­la pour­rait pé­na­li­ser l’ac­ti­vi­té en dés­ta­bi­li­sant la confiance et grip­per la ma­chine.» Le lo­ge­ment so­cial en­re­gistre une lé­gère baisse mais ce­la n’est pas suf­fi­sam­ment si­gni­fi­ca­tif, «car les bailleurs so­ciaux ne sont plus seuls à construire. En ef­fet, ce­la passe aus­si par les obli­ga­tions de lo­ge­ments so­ciaux dans les opé­ra­tions im­mo­bi­lières pri­vées ».

Re­bond du non- ré­si­den­tiel

Le non-ré­si­den­tiel (en­tre­pôts, com­merces, etc.) était en panne de­puis de nom­breuses an­nées… « De­puis 2016 et cette an­née en­core, dé­taille Jean-Jacques Cas­tillon, on a des pers­pec­tives beau­coup plus fa­vo­rables avec des au­to­ri­sa­tions de pro­grammes qui en­re­gistrent une hausse de 10 %, là où la moyenne ré­gio­nale est à + 5 seule­ment. » Reste que la re­prise ne se tra­duit pas en­core en ma­tière d’em­ploi même si, consent le pré­sident du BTP, «il semble que nous soyons par­ve­nus à stop­per l’hé­mor­ra­gie » : à la fin du 4e tri­mestre 2016, l’em­ploi sa­la­rié dans le bâ­ti­ment est de 19 900 postes, soit + 0,8 % sur l’an­née. Loin des 24000 em­plois sa­la­riés à la fin des an­nées 20072008 (avant la crise). Les 4 000 qui font dé­faut ? «C’est bien sûr l’ef­fet de la conjonc­ture dé­fa­vo­rable jus­qu’à l’an­née der­nière, mais aus­si les au­to-en­tre­pre­neurs – qui n’ap­pa­raissent pas dans nos chiffres – et les tra­vailleurs dé­ta­chés qui ne sont pas non plus re­cen­sés mais que l’on es­time à quelque 2 000 postes pour le BTP.»

+  % dans l’in­té­rim

En re­vanche, l’in­té­rim dans le bâ­ti­ment et les tra­vaux pu­blics a ex­plo­sé. Au 4e tri­mestre 2016, il en­re­gis­trait un bond à + 22 %. Une rai­son à ce­la : « Les pré­vi­sion­nels bud­gé­taires ne sont pas for­cé­ment réa­li­sés, des pro­jets de chan­tiers sont par­fois re­por­tés (on en­re­gistre un écrê­te­ment de près de 40 %). Du coup, les en­tre­prises du BTP ne veulent pas s’avan­cer sur l’em­bauche en CDI et pré­fèrent re­cou­rir à l’in­té­rim. Même si ce­la leur re­vient beau­coup plus cher, ce­la reste un confort pour ajus­ter les ef­fec­tifs et ré­pondre à une com­mande. » En terme de vo­lume et d’em­ploi, 2017 s’ins­crit dans la lo­gique (et la dy­na­mique) de 2016 : «Si le lo­ge­ment se conso­lide, que l’orien­ta­tion qui nous est don­née sur le non-ré­si­den­tiel se confirme et que la com­mande pu­blique ne fait pas moins que 2016, ce­la ne de­vrait que mon­ter », conclut le pré­sident. Reste une in­con­nue: la par­tie (im­por­tante) en ma­tière d’en­tre­tien et de ré­no­va­tion. « Il faut re­con­naître que nous avons une grande dif­fi­cul­té de per­cep­tion des in­di­ca­teurs. Ce sont des mar­chés qui n’ont pas en­core don­né toute leur di­men­sion. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.