Au fi­nal, le Co­li­sée va ser­vir de salle de spec­tacle

Gros caillou dans la chaus­sure du nou­veau maire, l’ex-boîte de nuit su­bi­ra quelques amé­na­ge­ments pour in fine... être trans­for­mée en salle de spec­tacle d’ici la fin de l’an­née

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - La Une - THO­MAS HUET thuet@ni­ce­ma­tin.fr 1. Une consul­ta­tion pu­blique sur le choix du nom se­ra bien­tôt ou­verte via In­ter­net.

Certes, Rome ne s’est pas faite en un jour. Mais après trois ans de ter­gi­ver­sa­tions au­tour de l’ave­nir du Co­li­sée, le contri­buable com­men­çait à trou­ver le temps long. Lui à qui on avait pro­mis la plus belle dis­co­thèque du monde (5, 5 mil­lions d’eu­ros de bud­get), inau­gu­rée en grande pompe le 28 mai 2015, mise en re­dres­se­ment ju­di­ciaire puis en li­qui­da­tion quelques mois plus tard. Un fias­co sur fond de drame hu­main.

Le pro­jet Da­ta Cen­ter a trop traî­né

De­puis, de l’eau a cou­lé sous les ponts, mais les pro­jets de re­prise ont bu la tasse. Le der­nier en date - la créa­tion d’un Da­ta Cen­ter - étant com­pli­qué à fi­ce­ler, le maire, Fré­dé­ric Mas­que­lier, vient donc de tran­cher : ce se­ra une salle de spec­tacle. « Nous étions en dis­cus­sions avan­cées avec le Sic­tiam (Syn­di­cat d’in­gé­nie­rie pour les col­lec­ti­vi­tés et ter­ri­toires in­no­vants des Alpes et de la Mé­di­ter­ra­née )en­vue­dese ser­vir du bâ­ti­ment pour en faire un centre de don­nées dans le Var. Le site les in­té­res­sait, mais comme nous n’avons pas d’avan­cées concrètes à ce jour, et que je m’étais en­ga­gé à trou­ver ra­pi­de­ment une so­lu­tion, nous avons dé­ci­dé de dé­dier l’en­droit aux spec­tacles et aux animations. » Et le maire de jus­ti­fier ce choix, qui ne consti­tue pas une grosse ré­vo­lu­tion en soi. « L’ob­jec­tif est d’amé­lio­rer l’offre cultu­relle. Il y a un be­soin en salles de spec­tacle. Nous al­lons re­con­fi­gu­rer l’in­té­rieur du bâ­ti­ment pour qu’il puisse ac­cueillir en­vi­ron 800 per­sonnes. La salle Fé­lix-Mar­tin est trop pe­tite pour ac­cueillir des spec­tacles ou des con­certs d’en­ver­gure et nous pour­rons ain­si pro­gram­mer des ar­tistes d’un autre ca­libre, avec un cer­tain ca­chet. Sa­chant que l’on pour­ra ren­ta­bi­li­ser avec les en­trées de ce mil­lier de spec­ta­teurs. Nous al­lons aus­si dé­ga­ger une pe­tite as­siette fon­cière sur le site pour faire un pro­jet im­mo­bi­lier dont l’ar­gent ré­col­té ser­vi­ra à l’amé­na­ge­ment des lieux. Par ailleurs, le Pa­lais des congrès se­ra da­van­tage tour­né vers le tou­risme d’af­faire et les congrès. La salle Fé­lix-Mar­tin se­ra op­ti­mi­sée, no­tam­ment via un par­te­na­riat avec le ca­si­no, qui fi­nan­ce­rait des spec­tacles. »

« Je ne l’au­rais pas fait… »

Cette nou­velle salle de spec­tacle, qui ver­ra le jour d’ici la fin de l’an­née et por­te­ra un autre nom que le Co­li­sée (1) - « la page est

dé­fi­ni­ti­ve­ment tour­née » -, pour­ra aus­si ac­cueillir des bals, des lo­tos, des thés dan­sants voire d’autres ini­tia­tives pri­vées. Bref, la mu­ni­ci­pa­li­té garde la main sur le bâ­ti­ment et en­tend sur­tout ti­rer un trait sur le pas­sé d’une en­ti­té à « l’image dé­gra­dée ». Le maire a-t-il un temps son­gé à re­don­ner sa vo­ca­tion pre­mière au Co­li­sée ? « Il était ex­clu d’en faire une boîte de nuit qui est une source de nui­sances. Il y a eu beau­coup de cri­tiques sous l’an­cienne man­da­ture. Ce pro­jet est né de bonnes in­ten­tions mais le contexte était dé­fa­vo­rable et ça a été po­li­ti­sé. Moi je ne l’au­rais pas fait... »

(Pho­tos doc Ph. Ar­nas­san)

L’an­cienne dis­co­thèque du quar­tier du Cer­ce­ron, à l’aban­don de­puis l’été , de­vien­dra fi­na­le­ment une salle de spec­tacle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.