Da­van­tage d’es­pace pour les jeunes en souf­france

La com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion in­ves­tit 348 000 eu­ros dans la construc­tion d’une ex­ten­sion de 80 m2 pour les be­soins gran­dis­sants du centre mé­di­co-psycho-pé­da­go­gique

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Est-Var - JOCELYNE JORIS jjo­ris@ni­ce­ma­tin.fr

Le centre mé­di­co-psycho-pé­da­go­gique (CMPP) « Les Ma­gno­lias » est vic­time de son suc­cès. En be­soin urgent de lo­caux sup­plé­men­taires, il doit pous­ser les murs. Face à un sur­croît d’ac­ti­vi­tés et des bé­né­fi­ciaires de plus en plus nom­breux, ce ser­vice mé­di­co-so­cial s’est tour­né vers la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion Var Es­té­rel Mé­di­ter­ra­née (Ca­vem). Équi­pe­ment d’in­té­rêt in­ter­com­mu­nal, le bâ­ti­ment abri­tant le CMPP est, en ef­fet, pro­prié­té de la Ca­vem, bien que si­tué sur la com­mune de Saint-Ra­phaël, au 86 de l’ave­nue de Ver­dun. C’est donc le der­nier con­seil com­mu­nau­taire qui a vo­té un in­ves­tis­se­ment de 348 000 eu­ros pour ré­pondre à la sol­li­ci­ta­tion des di­ri­geants de l’ins­ti­tut. Il s’agit d’of­frir 80 m2 ré­par­tis en bu­reaux et salles de consul­ta­tion.

Des tra­vaux ra­pides dans un mou­choir de poche

Un coût qui pour­rait in­ter­pel­ler mais « si la somme est im­por­tante, c’est parce qu’il y a des contraintes as­sez com­pli­quées », a ré­pon­du la conduc­trice des opé­ra­tions à la Ca­vem. « L’ex­ten­sion doit être réa­li­sée en peu de temps et les tra­vaux être faits dans un mou­choir de poche. Nous n’avons que quelques mois car la li­vrai­son est pro­gram­mée pour la ren­trée pro­chaine, sep­tembre ou oc­tobre ». La su­per­fi­cie du ter­rain, 452 m2, sur la­quelle est édi­fié le bâ­ti­ment dé­jà ré­no­vé de 120 m2, sur deux ni­veaux, ne per­met pas à des gros en­gins de tra­vailler. «Une construc­tion tra­di­tion­nelle n’est pas pos­sible. Il fau­drait un an et da­van­tage de place. C’est pour ce­la que nous avons choi­si de nous orien­ter vers des contai­ners ma­ri­times. Ils sont plus fa­ciles à in­té­grer car dé­jà éla­bo­rés et la mise en oeuvre est beau­coup plus ra­pide. En pre­mier lieu, nous de­vrons dé­mo­lir le pré­fa­bri­qué que le centre uti­li­sait dans le fonds du

jar­din. C’est cet es­pace que nous pou­vons ré­cu­pé­rer », ajoute la spé­cia­liste. Une nou­velle bâ­tisse se­ra donc

créée : « Nous al­lons d’abord faire les fon­da­tions et le ter­ras­se­ment né­ces­saires pour im­plan­ter les contai­ners ma­ri­times qui sont dé­jà pré­pa­rés en ate­lier avec l’iso­la­tion, les me­nui­se­ries… puis ils se­ront ac­co­lés et su­per­po­sés. Il n’y au­ra plus qu’à ha­biller l’ex­té­rieur et peau­fi­ner les in­té­rieurs de ma­nière à pro­po­ser quatre salles, deux à chaque ni­veau, de 29 et 12 m2 ».

Contai­ners ma­ri­times re­liés au bâ­ti­ment

Une fois ins­tal­lée, la struc­ture se­ra re­liée à l’im­meuble exis­tant par une pas­se­relle en rez-de­chaus­sée et un autre cou­loir à l’étage afin d’ac­cé­der à l’as­cen­seur de ce pre­mier bâ­ti­ment. L’ar­chi­tecte, Chris­tian Ali­bert, a tout pré­vu pour l’ac­ces­si­bi­li­té des per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite et le res­pect des normes de sé­cu­ri­té pour re­ce­voir le pu­blic. Les mé­de­cins, psy­cho­mo­tri­ciens, édu­ca­teurs… pour­ront as­su­rer les diag­nos­tics, consul­ta­tions, soins am­bu­la­toires, sou­tien pé­da­go­gique, ac­com­pa­gne­ment édu­ca­tif, aide psy­cho­lo­gique… pour les en­fants et ado­les­cents (voir ci-des­sous). Pen­dant la du­rée des tra­vaux, la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion met à dis­po­si­tion de ce centre de sou­tien et de soin pour les jeunes et leur fa­mille, de la pe­tite en­fance au seuil de l’âge adulte, plu­sieurs salles de tra­vail et d’ac­cueil si­tués dans la zone d’ac­ti­vi­tés Ep­si­lon 1.

(Pho­to Phi­lippe Ar­nas­san)

Le centre mé­di­co-psycho-pé­da­go­gique est vic­time de son suc­cès. Au  de l’ave­nue de Ver­dun à Saint-Ra­phaël, il a un be­soin urgent de lo­caux sup­plé­men­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.