En mode ac­tion-ré­ac­tion

Après son nul face à Tou­lon, l’Étoile a vi­ve­ment ré­agi en al­lant s’im­po­ser face aux Ai­glons ni­çois. La voi­là sur le po­dium à quatre matchs d’un fi­nal qui s’an­nonce ex­plo­sif

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Est-Var - C. B.

Le foot­ball n’étant pas, comme tous les sports, une science exacte, on ne sait pas, pour l’heure, si l’Étoile Fré­jus - Saint-Ra­phaël se­ra en me­sure de coif­fer tout le monde sur le po­teau au terme de la pré­sente sai­son mais, en tout cas, on doit lui ti­rer un coup de cha­peau pour son ab­né­ga­tion et son en­vie de bien faire. En sou­hai­tant sur­tout qu’elle ne vienne pas à re­gret­ter les points aban­don­nés ça et là et d’être par­tie de beau­coup trop loin au mo­ment du ver­dict fi­nal, le19 mai pro­chain, au soir d’un Étoile - Stade Bor­de­lais de clô­ture, à Louis-Hon. Pour du beurre ou lourd de consé­quences.

Res­sources et état d’es­prit

Car, après le nul concé­dé face à Tou­lon, trois jours au­pa­ra­vant à Louis-Hon (0-0), l’équipe de Jean-Noël Ca­be­zas a re­pris sa marche en avant sans trop se po­ser de ques­tions sur la no­tion de « contre-per­for­mance », en al­lant s’im­po­ser à Nice (2-1), ce week-end, sous la fé­rule d’un Gbo­hou re­trou­vé et re­ve­nu à son meilleur ni­veau. Grâce à deux buts de Gbi­zie et Cam­péon, et après avoir été me­née 0-1 par les jeunes Ai­glons, ali­gnant ain­si un sixième match consé­cu­tif sans dé­faite (4 vic­toires, 2 nuls) qui en dit long sur l’état d’es­prit du club in­ter­com­mu­nal. Le club s’ins­talle à la troi­sième place d’un cham­pion­nat de Na­tio­nal 2 dont le fi­nal s’an­nonce ex­plo­sif à tout le moins, puisque le pre­mier, Ma­ri­gnane, ne compte plus que quatre points d’avance sur l’Étoile et trois sur le se­cond, Tou­lon. Et, ce pro­chain sa­me­di 21 avril, c’est jus­te­ment Ma­ri­gnane qui vien­dra à Louis-Hon don­ner la ré­plique à l’Étoile (19 h).

Un match après l’autre

On vous laisse ima­gi­ner l’em­bal­lage ter­mi­nal, mar­qué par un seul bé­mol, mais de taille : les Fré­ju­so/Ra­phaë­lois vont de­voir éga­le­ment comp­ter avec les ré­sul­tats des autres pré­ten­dants au titre. Mais tant pis et, comme le dit et le ré­pète Ca­be­zas, «un match après l’autre. On ne lâ­che­ra rien jus­qu’au bout, pour ne pas nour­rir de re­grets...» Et si, des fois où, le fac­teur « chance » veut bien pas­ser par là... Quoi­qu’il en soit, en­core quatre matchs à dis­pu­ter. Il est dit et écrit quelque part qu’un re­tour en Na­tio­nal ne se fe­ra pas dans la fa­ci­li­té. La preuve mais, tant qu’il y a de la vie, il est per­mis d’es­pé­rer...

(Pho­to Franz Bou­ton)

Sixième match consé­cu­tif sans dé­faite pour l’Étoile, vain­queur à Nice (-).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.