Pas sur la même dy­na­mique

Le HTV, qui surfe sur la mau­vaise vague de­puis trop long­temps main­te­nant, vise un énième ex­ploit ce soir face à l’an­cienne lan­terne rouge, trans­fi­gu­rée de­puis dé­cembre

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Sports - (Pho­tos Laurent Mar­ti­nat et DR) GUILLAUME RATHELOT

Àla lec­ture du clas­se­ment du jour, dif­fi­cile de s’ima­gi­ner ce­lui d’il y a quelques mois à peine. Quand Cha­lon était une lan­terne rouge à l’ago­nie (3 V - 12 D!) et que Hyè­resTou­lon vi­sait la Lea­ders Cup (6V-3D). De­puis, beau­coup d’eau a cou­lé dans le Ga­peau et dans la Saône. Sur une vague de quinze dé­faites consé­cu­tives, les Va­rois semblent s’être noyés, alors que les Bour­gui­gnons ont re­mon­té le cou­rant. Les deux équipes surfent sur deux dy­na­miques op­po­sées au point d’avoir in­ter­ver­ti leurs places. Ce soir, à l’Es­pace 3 000 (20 h 30), c’est donc en tant que presque re­lé­gué que le HTV ac­cueille l’Élan, can­di­dat cré­dible... aux play-offs.

Un poi­son nom­mé Wol­ters

« Cha­lon a le ni­veau du top 4, comme l’a dit Vincent Col­let, constate Ma­nu Sch­mitt à pro­pos de son an­cien club, trans­fi­gu­ré. Ce n’est plus la même équipe. » Un seul joueur sym­bo­lise, presque à lui tout seul, l’em­bel­lie cha­lon­naise : Nate Wol­ters, me­neur es­tam­pillé NBA (lire par ailleurs) .« Sur­for­ma­té pour la Pro A », concède Sch­mitt, conscient que son HTV va de­voir s’em­ployer pour « ré­duire son in­fluence sur le col­lec­tif ». Un col­lec­tif à qui « il a re­don­né

confiance » par son seul rayon­ne­ment. « Mais Cha­lon, ce n’est pas que Wol­ters, conti­nue le coach va­rois. Ils ont ga­gné sans lui à An­tibes... » D’une ma­nière gé­né­rale, la sur­face fi­nan­cière a suf­fi à in­ver­ser les courbes : le HTV, en plein dans le flou de­puis dé­cembre, n’a ja­mais pu se ren­for­cer. Il s’est même af­fai­bli avec le ré­cent dé­part de Lu­ka As­ce­ric (qui a si­gné au KK Me­ga Be­max, en Ser­bie). Cha­lon, outre Wol­ters, a pu re­tou­cher son ef­fec­tif en pro­fon­deur pour faire hon­neur à son sta­tut de cham­pion de France en titre.

Ar­nold in­cer­tain

Ce­la n’em­pêche pas les ma­rins jaunes d’en­vi­sa­ger l’ex­ploit, même si Reg­gie Ar­nold, tou­ché aux ad­duc­teurs, est très in­cer­tain. Leur de­mi-perf’, sa­me­di à Nan­terre (dé­faite 86-79 en pro­lon­ga­tion), doit leur don­ner des idées. « Il n’y a pas de bonne dé­faite... Mais si on avait ga­gné, ça n’au­rait pas été un scan­dale. On a fait un bon match en termes de qua­li­té, d’état d’es­prit et de du­re­té. Il faut res­ter sur ce sché­ma-là. Les gars mé­ritent d’être ré­com­pen­sés », conti­nue Sch­mitt. Ils vont une nou­velle fois se ser­rer les coudes et re­tour­ner au char­bon, pour évi­ter une nou­velle dé­con­ve­nue à do­mi­cile. C’est dé­jà ça, à dé­faut d’es­pé­rer re­co­pier un clas­se­ment conforme à ce­lui de la fin de l’an­née 2017. Loin­tain sou­ve­nir.

Fo­fa­na (ici contre Bourg) et le HTV courent après une vic­toire de­puis dé­cembre. Face à Chalon, l’équipe en forme, ce soir, ils en rêvent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.