Hô­pi­tal San Sal­va­dour : « Il reste une lueur d’es­poir »

Spé­cia­li­sé dans la prise en charge des per­sonnes po­ly­han­di­ca­pées, le centre hos­pi­ta­lier hyé­rois ne déses­père pas de trou­ver une so­lu­tion pour les fa­milles confron­tées au pro­blème de trans­port

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Le Dossier Jour (suite) - M. B.

Du cô­té de l’hô­pi­tal San Sal­va­dour de Hyères, on est bien conscient de la pro­blé­ma­tique qui touche ces fa­milles. « Le pro­blème se pose. Beau­coup de fa­milles nous ont contac­tées à ce su­jet. À l’heure ac­tuelle, nous ré­flé­chis­sons à mettre en place des mo­da­li­tés au cas par cas, pré­cise Alain Do­mi­nique, di­rec­teur ad­joint de la struc­ture. Car le texte est sou­mis à des pro­blèmes d’in­ter­pré­ta­tions. Nous dé­pen­dons de l’as­sis­tance pu­blique - hô­pi­taux de Pa­ris. Nous avons eu un en­tre­tien ré­cem­ment sur ce su­jet avec le siège. Lui aus­si a fait part de ses in­ter­ro­ga­tions sur l’in­ter­pré­ta­tion de ce texte, pour ce qui concerne ce type de per­mis­sions. »

Pas de prise en charge pour le mo­ment

Reste que la note d’in­for­ma­tion re­la­tive à la mise en oeuvre de ce chan­tier, émise par le mi­nis­tère des So­li­da­ri­tés et de la San­té à des­ti­na­tion de tous les ac­teurs concer­nés, est claire : « Les frais de trans­ports

liés aux sor­ties pour per­mis­sion ne peuvent être fac­tu­rés à l’as­su­rance-ma­la­die. » Et le di­rec­teur ad­joint de

pour­suivre : « Pour l’ins­tant, nous ne pou­vons pas prendre en charge ce type de trans­ports. Mais il est pos­sible qu’on nous al­loue des en­ve­loppes dans cer­tains cas. Le texte est in­ter­ve­nu très vite avec une mise en ap­pli­ca­tion au 1er oc­tobre. Mais il com­prend en­core des zones à pré­ci­ser. »

Des en­ve­loppes de l’ARS es­pé­rées

« Ces me­sures sont ty­pi­que­ment tech­no­cra­tiques et mé­ritent d’être adap­tées, pour­suit Alain Do­mi­nique. Il n’est pas ex­clu que l’Agence ré­gio­nale de san­té (ARS) dé­fi­nisse des en­ve­loppes spé­ci­fiques pour nous per­mettre d’as­su­rer ces prises en charge. » Et de conclure : « Même si, pour l’heure, nous n’avons pas de ré­ponse dé­fi­ni­tive sur la ques­tion, il y a une lueur d’es­poir pour qu’on puisse com­pen­ser ce type de dé­penses. »

(Pho­to Luc Bou­tria)

L’en­trée de l’hô­pi­tal San Sal­va­dour à Hyères.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.