Am­bu­lances du So­leil à Dra­gui­gnan : « Cette ré­forme nous im­pacte aus­si »

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Le Dossier Jour (suite) - M. B.

Jo­han Ca­bri­ta est di­rec­teur gé­né­ral de Var As­sis­tance, en charge des am­bu­lances du So­leil

à Dra­gui­gnan. « Nous sommes le pre­mier groupe va­rois de trans­ports sa­ni­taires avec une ving­taine de so­cié­tés sur le dé­par­te­ment, dé­taille-t-il. Pour nous, l’ar­ticle 80 de la loi de fi­nan­ce­ment de la Sé­cu­ri­té so­ciale est un gros chan­tier. Pour ce qui concerne spé­ci­fi­que­ment les sor­ties thé­ra­peu­tiques, elles de­viennent à la charge des éta­blis­se­ments de san­té. Le pro­blème, c’est que pour des ques­tions d’éco­no­mie, très peu de centres ac­ceptent de les prendre en charge.»

« Ce­la im­pacte notre chiffre d’af­faires »

La ré­forme n’est pas sans consé­quences non plus pour les am­bu­lan­ciers. « Ce­la im­pacte for­cé­ment notre chiffre d’af­faires. Tous les week-ends, nous met­tions en place une quin­zaine de sor­ties thé­ra­peu­tiques. Au­jourd’hui, on en est à zé­ro. » Et d’ajou­ter :

« Nous avons pour­tant es­sayé de pro­po­ser des mo­dèles ta­ri­faires et des so­lu­tions aux centres pour ces sor­ties thé­ra­peu­tiques. Puisque pour ces en­fants, ren­trer chez eux, ce n’est pas sim­ple­ment du confort, ni une conve­nance... On a pro­po­sé dif­fé­rents modes de trans­ports. Comme les TMR, les trans­ports de per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite pour pou­voir ac­cueillir un fau­teuil à l’in­té­rieur d’un vé­hi­cule, avec des ta­rifs in­fé­rieurs à ceux des am­bu­lances. On a aus­si sug­gé­ré de re­grou­per les trans­ports pour di­mi­nuer le prix. » Quant aux ta­rifs dé­sor­mais ap­pli­qués par les am­bu­lan­ciers, Jo­han Ca­bri­ta l’as­sure : « Les prix que nous ap­pli­quons ne tombent pas du cha­peau. Ce sont ceux de la Sé­cu­ri­té so­ciale. On n’aug­mente pas les ta­rifs pour faire de l’ar­gent... »

(Pho­to Ade­line Le­bel)

Le di­rec­teur gé­né­ral de Var As­sis­tance, groupe qui en­globe les am­bu­lances du So­leil de Dra­gui­gnan, est clair : « Nous sommes pas­sés de  sor­ties thé­ra­peu­tiques le week-end, à zé­ro au­jourd’hui. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.