Dans le vif du chan­tier

Dé­jà quatre grues, de nom­breux en­gins et des di­zaines d’ou­vriers. D’ici deux ans, l’an­cien hô­pi­tal au­ra lais­sé sa place à un tout nou­veau quar­tier.

Var-Matin (Grand Toulon) - - La Une - CA­THE­RINE PONTONE

L’an­cien hall d’en­trée de l’hô­pi­tal Chalucet reste l’unique ves­tige d’un pas­sé sa­ni­taire ré­vo­lu. Le bal­let des ca­mions, de­puis juillet, et l’en­trée en scène des grues, en ce mois de sep­tembre, lancent le dé­mar­rage d’un chan­tier phare. Un an et de­mi seule­ment sé­pare les Tou­lon­nais de ce que se­ra le fu­tur quar­tier de la connais­sance et de la créa­ti­vi­té. Pe­sant la ba­ga­telle de 120 mil­lions d’eu­ros TTC (hors lo­ge­ments), co­fi­nan­cés par des par­te­naires pu­blics (1), il porte la si­gna­ture ar­chi­tec­tu­rale de l’équipe maî­trise d’oeuvre, Co­rinne Ve­zon­ni et as­so­ciés.

Quatre sites

Il suf­fit de pé­né­trer sur le pé­ri­mètre du plus grand chan­tier du Var pour me­su­rer l’en­ver­gure de ces tra­vaux. Un chan­tier « rare, se­lon Co­rinne Ve­zon­ni, dans un coeur de ville » et « ex­cep­tion­nel » pour le maire Hu­bert Fal­co, pré­sident de Tou­lon Pro­vence Mé­di­ter­ra­née. Sur un même fon­cier de 15 000 mètres car­rés, trois chan­tiers pu­blics de ter­ras­se­ment, puis de gros oeuvres, sont me­nés conjoin­te­ment par un seul grou­pe­ment d’en­tre­prises(2). Et ce, en ac­cord avec les maîtres d’ou­vrage pu­blics. Pa­ral­lè­le­ment, un qua­trième chan­tier, la par­tie pri­vée des lo­ge­ments, est éga­le­ment lan­cé, l’en­semble étant co­or­don­né.

Ter­ras­se­ments

Les hommes sont à pied d’oeuvre sur le site, de­puis mi-juillet. Pre­mière étape : les ter­ras­se­ments. Conjoin­te­ment, la phase de sou­tè­ne­ment a été lan­cée pour les bâ­ti­ments pu­blics neufs, proches de la rue Chalucet (Esad et Kedge) Une pa­roi, à titre pro­vi­soire, a été réa­li­sée pour sou­te­nir la rue Chalucet pen­dant les tra­vaux. « On creuse, on conforte », pré­cise cet ex­pert. « La par­tie de sou­tè­ne­ment est qua­si­ment fi­nie sur les trois sites des bâ­ti­ments du grou­pe­ment pu­blic (Esad, Kedge, et mé­dia­thèque) », ex­plique-t-il. Entre fin sep­tembre et dé­but oc­tobre, les ter­ras­se­ments se­ront ter­mi­nés. Au to­tal ce­la re­pré­sente 41 000 mètres cubes de terre dont 30 000 mètres cubes pour les trois bâ­ti­ments pu­blics. «Le plus gros du vo­lume a été en­le­vé », pré­cise cet ex­pert. Ils se pour­sui­vront, en par­tie sur la par­tie fon­cière ré­ser­vée à la construc­tion de lo­ge­ments, lon­geant l’ave­nue Ra­geot-de-La-Touche. Dé­bu­tés il y a moins de trois se­maines, ils de­vraient se ter­mi­ner dé­but jan­vier 2018. Pour réa­li­ser les trois ni­veaux de par­king de cet en­semble im­mo­bi­lier, les pel­le­teuses des­cendent jus­qu’à dix mètres de pro­fon­deur.

Fon­da­tions spé­ciales

À par­tir du mois d’oc­tobre, les fon­da­tions des bâ­ti­ments dé­bu­te­ront. Quatre sous-trai­tants, spé­cia­li­sés dans les ter­ras­se­ments ou dans les fon­da­tions, in­ter­viennent dé­jà sur zone. No­tam­ment pour conser­ver la cha­pelle.

1. La ville, la com­mu­nau­té d’ag­glo­mé­ra­tion TPM, le con­seil dé­par­te­men­tal du Var, la Ré­gion, la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie du Var, l’État et l’Eta­blis­se­ment pu­blic fon­cier Pa­ca, opé­ra­teur fon­cier. 2.Grou­pe­ment Tra­vaux du Mi­di, Léon Grosse et Re­nau­dat.

(Pho­tos Hélène Dos San­tos et Va­lé­rie Le Parc)

La cen­trale à bé­ton se­ra ins­tal­lée à l’in­té­rieur du pé­ri­mètre du chan­tier à hau­teur de la grue (notre pho­to), afin de li­mi­ter la cir­cu­la­tion de ca­mions à tou­pie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.