L’exo­né­ra­tion de la taxe fon­cière sup­pri­mée

Var-Matin (Grand Toulon) - - Gapeau - AMANDINE ROUS­SEL

« C’est un peu contraint et for­cé que nous pre­nons cette dé­ci­sion », tient à pré­ci­ser Ray­mond Abrines, le maire. La sup­pres­sion de l’exo­né­ra­tion de deux ans de la taxe fon­cière sur les pro­prié­tés bâ­ties a été en­té­ri­née lors du con­seil mu­ni­ci­pal de jeu­di. Il pour­suit : « beau­coup de mu­ni­ci­pa­li­tés ont adop­té la même at­ti­tude, c’est no­tam­ment le cas à Hyères. » Son pre­mier ad­joint en­fonce le clou. Pour Ch­ris­tian Flour : « le pro­blème c’est la baisse de do­ta­tion de l’État que l’on su­bit de­puis quelques an­nées. Mais aus­si la sup­pres­sion à 80 % de la taxe d’ha­bi­ta­tion. Nous ne sa­vons pas com­ment elle se­ra com­pen­sée. Il nous faut donc an­ti­ci­per. » L’op­po­sante, Isa­belle Fu­ric, n’a pu ca­cher sa co­lère face à cette dé­ci­sion. « Je com­prends l’as­pect fi­nan­cier mais fran­che­ment, il fal­lait ta­per ailleurs. Moi j’en ai pro­fi­té lorsque j’ai construit ma mai­son. C’était un coup de pouce bien­ve­nu, je ne l’ou­blie pas. Lorsque l’on se lance dans la construc­tion de son ha­bi­ta­tion, c’est dif­fi­cile. D’au­tant que ce sont sou­vent des jeunes couples qui sont concer­nés ». Cette sup­pres­sion de l’exo­né­ra­tion de la taxe fon­cière va concer­ner tous les pro­prié­taires de lo­ge­ments dont la construc­tion s’achè­ve­ra après le 1er jan­vier 2018. Les lo­ge­ments so­ciaux en sont ex­clus. La mu­ni­ci­pa­li­té n’a pas en­core pu es­ti­mer ce que cette me­sure va lui rap­por­ter (1).

1. La mai­rie in­dique que la taxe fon­cière sur les bâ­ti­ments bâ­tis s’élève à en­vi­ron 1 000 eu­ros chaque an­née.

(Pho­to M. M.)

Les nou­veaux lo­ge­ments en construc­tion sur l’an­cien stade sont concer­nés par la sup­pres­sion de l’exo­né­ra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.