Elles sont al­lées à la ren­contre des femmes SDF

Cette ini­tia­tive 100 % fé­mi­nine por­tée par l’as­so­cia­tion « Sans toit, et si c’était toi ? » avec les bé­né­voles et les com­mer­çants a éclai­ré, mar­di soir, les vi­sages des sans-abri. Re­gards croi­sés

Var-Matin (Grand Toulon) - - La Une - CA­THE­RINE PONTONE

Elles étaient là. Pour elles, et avec elles. Des di­zaines de femmes de toutes gé­né­ra­tions, is­sues ou non du tis­su as­so­cia­tif, ont ré­pon­du pré­sentes, avant-hier soir, à l’ap­pel de l’as­so­cia­tion « Sans toit, et si c’était toi ? » pour tendre la main aux femmes sans abri. Au-de­là du tra­di­tion­nel re­pas chaud et du du­vet re­mis aux hommes et aux femmes, les bé­né­voles ont vou­lu par­ta­ger ce « temps entre filles » en leur don­nant la pos­si­bi­li­té de prendre soin d’elles et de leurs corps. « Les per­sonnes ne réa­lisent pas tou­jours ce manque qu’elles su­bissent », re­con­naît Pascale Spe­dale, bé­né­vole no­tam­ment au bus de nuit. «Un jour, dans une réunion de bé­né­voles, j’en­tends un re­proche sur les ab­sences d’une col­lé­gienne en dif­fi­cul­té. J’ai alors ex­pli­qué que cette jeune fille in­dis­po­sée, ne pou­vait ni se dou­cher ni avoir de ser­viettes hy­gié­niques. Elle ne pou­vait for­cé­ment, dans ces condi­tions, qu’être ab­sente. Ce fut le dé­clic », té­moigne Pascale, oeu­vrant, aus­si, au­près de jeunes mi­neurs mi­grants au sein du Se­cours ca­tho­lique. Avec My­riam Pi­car­del, pré­si­dente fon­da­trice de l’as­so­cia­tion « Sans toi, et si c’était toi ? », la Ma­raude cu­lot­tée 100 % fé­mi­nine était née. Dans son sillage, le tis­su as­so­cia­tif s’est mo­bi­li­sé avan­thier soir : le bus de nuit, le se­cours ca­tho­lique, Ro­mes­pé­rance, Exil et hu­ma­nisme, le plan­ning fa­mi­lial, les com­mer­çants de Tou­lon et du Beaus­set. Nous avons, avant-hier soir, vé­cu, cette « pre­mière » ap­pe­lée à être ré­pé­tée, deux fois par mois, le mar­di soir. Re­gards croi­sés de bé­né­voles et de femmes à la rue.

(Pho­tos Pa­trick Blan­chard)

La ma­man en­ceinte est ve­nue avec deux de ses trois en­fants cher­cher des pro­duits d’hy­giène. Mal­gré sa fa­tigue, elle avait te­nu à al­ler à la ren­contre des bé­né­voles, au port des créa­teurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.