À quoi res­sem­ble­ra la gare ma­ri­time de la Tour Fon­due ?

Hyères Après de longs mois de dis­cus­sions, le pro­jet de ré­amé­na­ge­ment de la gare ma­ri­time, de la ca­pi­tai­ne­rie et des terre-pleins doit dé­sor­mais être va­li­dé par le mi­nis­tère de l’En­vi­ron­ne­ment

Var-Matin (Grand Toulon) - - La Une - C. MAR­TI­NAT cmar­ti­nat@var­ma­tin.com

Après un an et de­mi de dis­cus­sions avec les dif­fé­rents ser­vices de l’État, c’est fait : Ports Tou­lon Pro­vence Mé­di­ter­ra­née vient de dé­po­ser le per­mis de construire pour la ré­ha­bi­li­ta­tion du site de la Tour Fon­due. « Il était temps d’agir, re­con­naît Ro­bert Ca­van­na, pré­sident de Ports TPM. Il y avait de vrai pro­blème de sé­cu­ri­té sur le site et, dans un pre­mier temps, nous avons dû agir de fa­çon pro­vi­soire pour re­lo­ger la ca­pi­tai­ne­rie dans des pré­fa­bri­qués. » Au pro­gramme donc : le ré­amé­na­ge­ment de la ca­pi­tai­ne­rie et des terre-pleins por­tuaires et la créa­tion d’une gare ma­ri­time adap­tée à un flux qui peut at­teindre 4 000 pas­sa­gers par jour en pé­riode es­ti­vale. Un pre­mier groupe de tra­vail avait plan­ché sur le su­jet dès 2012-2013 « dans le cadre d’une dé­marche par­ti­ci­pa­tive », pour cer­ner les mul­tiples contraintes du pro­jet et dé­ter­mi­ner un cadre avant le lan­ce­ment du concours de maî­trise d’oeuvre res­treint. En 2015, le ju­ry avait sé­lec­tion­né une équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire consti­tuée au­tour du ca­bi­net d’ar­chi­tec­ture Du­chierPie­tra. Leur pro­jet évoque les ca­rènes en bois des an­ciens na­vires. Il abrite sur deux ni­veaux l’en­semble des in­fra­struc­tures des­ti­nées à l’ac­cueil du pu­blic, aux pro­fes­sion­nels et à l’ex­ploi­ta­tion por­tuaire. « Une per­go­la per­met­tra aux pas­sa­gers d’at­tendre à l’ombre, dé­taille Ro­bert Ca­van­na. Un es­pace d’at­tente est éga­le­ment pré­vu à l’in­té­rieur. Pour as­su­rer une vi­gie avec une vue à 360° sur l’en­semble des ins­tal­la­tions, la ca­pi­tai­ne­rie oc­cupe le pre­mier étage dont l’im­pact a été li­mi­té au maxi­mum. »

De longues né­go­cia­tions

Avant que ce per­mis ne soit dé­po­sé le mois der­nier, le pro­jet a fait l’ob­jet de nom­breux échanges avec les dif­fé­rents ser­vices de l’État, du­rant près d’un an et de­mi. « Nous sommes sur un site clas­sé, in­clus dans le pé­ri­mètre de l’Opé­ra­tion Grand Site et à proxi­mi­té d’un bâ­ti­ment his­to­rique, la bat­te­rie du Pra­deau, rap­pelle Ro­bert Ca­van­na. Le pro­jet est donc sou­mis à l’ac­cord du mi­nistre char­gé des sites. Nous avons donc cher­ché à ob­te­nir, avant le dé­pôt du per­mis, les feux verts des dif­fé­rents ser­vices de l’État, no­tam­ment la DREAL

(1) et l’ar­chi­tecte des bâ­ti­ments de France ». Cette phase de né­go­cia­tion a fait évo­luer le pro­jet sur deux as­pects prin­ci­paux : son po­si­tion­ne­ment, un peu plus au nord du site pour dé­ga­ger la vue sur la bat­te­rie du Pra­deau, et la ré­duc­tion au maxi­mum des sur­faces bâ­ties, ob­te­nues no­tam­ment en mu­tua­li­sant cer­tains lo­caux tech­niques. Le dé­lai d’ins­truc­tion du per­mis est dé­sor­mais de huit mois. S’il est ap­prou­vé, les tra­vaux pour­raient dé­bu­ter au plus tôt, fin 2018, pour une du­rée d’un an en­vi­ron du­rant la­quelle l’ac­ti­vi­té por­tuaire se­ra main­te­nue. Leur coût, 3 mil­lions d’eu­ros, se­ra fi­nan­cé par le bud­get de Ports TPM, avec une sub­ven­tion de la ré­gion dans le cadre du CRET (2), de l’ordre de 30 %. Le port de la Tour Fon­due, bé­né­fi­cie­ra alors d’amé­na­ge­ments dignes du parc na­tio­nal de PortC­ros, le joyau dont il est la prin­ci­pale porte d’en­trée. 1- Di­rec­tion ré­gio­nale de l’en­vi­ron­ne­ment, de l’amé­na­ge­ment et du lo­ge­ment. 2- Contrat ré­gio­nal d’équi­libre ter­ri­to­rial.

(Es­quisses ca­bi­net Du­chier-Pie­tra)

Une vue de la per­go­la me­nant à la fu­ture gare ma­ri­time, avec la bat­te­rie du Pra­deau en ar­rière plan. Vue d’en­semble du pro­jet, de­puis la bat­te­rie du Pra­deau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.