De Rennes à Rennes...

Lors du der­nier dé­pla­ce­ment ni­çois au Roaz­hon Park, Alas­sane Plea avait mis fin à sa sai­son sur une nou­velle bles­sure au mé­nisque ex­terne. Sept mois après, l’Ai­glon a re­bon­di de plus belle

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Sports - WILLIAM HUMBERSET

C’était le 12 fé­vrier der­nier. Le Gym vi­vait un di­manche après-mi­di dif­fi­cile, me­né 2-0 par le Stade Ren­nais au bout de vingt mi­nutes de jeu. A une poi­gnée de se­condes de la mi-temps, la dé­faite prend des al­lures de cau­che­mar. Tou­ché dans un duel avec Pe­dro Mendes, Plea est contraint de cé­der sa place à Do­nis, vic­time d’une tor­sion du ge­nou droit. Ce­lui-là même qui l’avait éloi­gné des ter­rains cinq mois, jus­qu’en fé­vrier 2016. Le ver­dict tombe quelques jours plus tard : re­be­lote pour le mal­heu­reux, le mé­nisque ex­terne est en­core tou­ché. Un coup d’ar­rêt ter­rible pour un at­ta­quant en pleine bourre avec 14 buts et 3 passes dé­ci­sives au comp­teur, toutes com­pé­ti­tions confon­dues. Et qui avait re­trou­vé l’axe de l’at­taque de­puis la pres­ta­tion mé­diocre de Ba­lo­tel­li à Mo­na­co (3-0). Et le na­tif de Lille était bien dé­ci­dé à ne plus le quit­ter.

Puel : « C’était le gâ­cher de le mettre sur un cô­té »

For­mé au poste d’ai­lier droit pen­dant ses an­nées lyon­naises, le nu­mé­ro 14 du Gym n’a plus en­vie d’évo­luer dans un cou­loir. Un hé­ri­tage du re­po­si­tion­ne­ment de Claude Puel à son ar­ri­vée sur la Côte à l’âge de 21 ans, en 201415. « C’était le gâ­cher de le mettre sur un cô­té. Il était moins à l’aise col­lé à la ligne alors que c’est un joueur qui a be­soin d’es­paces, rem­bo­bine au­jourd’hui son an­cien coach. Il avait tout d’un at­ta­quant mo­derne : le dribble, la per­cus­sion, la prise d’es­paces, une bonne ges­tuelle... Pour la com­pa­rai­son, il me fai­sait pen­ser à Loïc Ré­my, qui avait été re­po­si­tion­né tard dans l’axe aus­si. » Le re­pla­ce­ment de Plea n’a pas plié sous le vent des cri­tiques. Les plus scep­tiques re­pro­chant au joueur sa mal­adresse chro­nique de­vant le but, oc­cul­tant au se­cond plan le nombre consé­quent d’occasions qu’il pou­vait se procurer. « Il man­quait de re­lâ­che­ment dans le der­nier geste, c’est nor­mal pour un joueur qui n’avait ja­mais été for­mé à ce poste, pour­suit Claude Puel. Ça reste en­core la der­nière étape de sa pro­gres­sion. Il lui manque ce sang-froid dans les face-à-face avec le gar­dien. » Son der­nier duel dis­pu­té a d’ailleurs tour­né à l’avan­tage de Su­ba­sic, quelques se­condes avant le pe­nal­ty sif­flé en fa­veur de Ba­lo­tel­li dans le der­by (4-0). De­puis, Alas­sane a trou­vé le che­min des fi­lets trois fois et af­fiche un bi­lan de cinq buts en huit matchs. Plu­tôt im­pres­sion­nant pour un gar­çon tou­ché deux fois au même ge­nou. «C’est dom­mage parce que ses bles­sures ont frei­né sa pro­gres­sion. Mais c’est dé­jà bien de le voir re­ve­nir à ce ni­veau­là, tranche Puel, re­ve­nu dans la ré­gion de­puis la fin de son aven­ture à Sou­thamp­ton. Le mé­nisque ex­terne, c’est dé­li­cat. Je connais des joueurs qui n’ont ja­mais pu s’en re­mettre. C’est une op­por­tu­ni­té dont Alas­sane a conscience dans son mal­heur ».

« Il a les qua­li­tés pour jouer en An­gle­terre »

Parce que le doute, il le sus­cite chez les autres, Alas­sane est re­ve­nu plus fort au cours de l’été. Le mo­ral gon­flé par l’in­té­rêt de clubs eu­ro­péens, le buste mus­clé par des séances phy­siques sou­te­nues. Seul en pointe, il a abat­tu un bou­lot monstre pour la qua­lif’ à Am­ster­dam (2-2). A l’en­vie, il a pui­sé dans une fraî­cheur phy­sique qui lui a man­qué par la suite. Jus­qu’à la trêve et l’avè­ne­ment d’un 4-4-2 qui lui per­met de for­mer une paire re­dou­table avec Su­per Ma­rio. « Ba­lo­tel­li pré­fère re­ce­voir le bal­lon dans les pieds pour en­chaî­ner par sa grosse frappe de balle. Plea est plus mo­bile, il pro­pose beau­coup de so­lu­tions à la li­mite, il plonge très bien dans le dos des dé­fenses, ana­lyse l’ex-coach du Gym. Ils sont com­plé­men­taires. A force d’évo­luer en­semble, ils ont ap­pris à jouer en fonc­tion de l’autre ». Cour­ti­sé cet été en Eu­rope mal­gré sa bles­sure, Plea n’a pas fi­ni de faire par­ler de lui. «S’il conti­nue comme ça, il au­ra des op­por­tu­ni­tés en An­gle­terre, conclut Claude Puel. Il a toutes les qua­li­tés re­cher­chées chez un at­ta­quant dans ce cham­pion­nat ».

(Pho­to AFP)

Plea, c’est dé­jà cinq buts en huit matchs cette sai­son. Du so­lide.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.