Marc Vuille­mot : « L’of­fice HLM est en dan­ger »

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - La Une - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR S. H.

Marc Vuille­mot n’a pas at­ten­du la cam­pagne de la fé­dé­ra­tion na­tio­nale des Of­fices pu­blics de l’ha­bi­tat (OPH) pour pro­tes­ter contre la baisse des aides per­son­na­li­sées au lo­ge­ment dé­ci­dée par le gou­ver­ne­ment (1). Le pre­mier ma­gis­trat sey­nois... et pré­sident de Terres du sud ha­bi­tat (TSH) a lan­cé « un cri d’alerte, d’alarme», de son bu­reau de l’hô­tel de ville hier après-mi­di : «Les lo­ca­taires n’ont rien à y ga­gner et les of­fices HLM vont y perdre ». A tel point que « TSH pour­rait fer­mer bou­tique de­main ». Les ex­pli­ca­tions de Marc Vuille­mot.

Rap­pel des faits

« On baisse les APL de 5 € fin 2017, on en­vi­sage une baisse de 50 à 60 € en 2018. Et on an­nonce aux bé­né­fi­ciaires de l’APL que cette perte se­ra com­pen­sée par une baisse équi­va­lente des loyers... qui ne peut être im­po­sée qu’aux bailleurs so­ciaux, pas aux pro­prié­taires pri­vés ! C’est une éco­no­mie sur le dos des mé­nages, et pas seule­ment ceux des lo­ge­ments so­ciaux. Pour les mé­nages les plus mo­destes, 5 € peuvent re­pré­sen­ter une jour­née de ‘‘reste à vivre’’ (ce qu’il reste lorsque les dé­penses in­com­pres­sibles ont été as­su­mées). Et comment fe­ra, par exemple, un jeune couple ac­tif lo­ca­taire en lo­ge­ment pri­vé quand il ver­ra son aide di­mi­nuer de 5, puis de 50 ou 60 € par mois ? Pour les bailleurs so­ciaux, c’est une ré­vo­lu­tion du mo­dèle fran­çais du lo­ge­ment so­cial, qui ne fi­gu­rait pas au pro­gramme du can­di­dat Em­ma­nuel Ma­cron, à la­quelle s’at­taque le gou­ver­ne­ment ».

Consé­quences pour les of­fices HLM et TSH

« Cette me­sure condamne pu­re­ment et sim­ple­ment la pro­duc­tion de lo­ge­ments neufs des of­fices HLM : la perte de 822 mil­lions d’eu­ros est à com­pa­rer aux 672 mil­lions d’eu­ros de fonds propres investis dans la pro­duc­tion de 32 000 lo­ge­ments en 2015. Ce­la im­plique un ra­len­tis­se­ment des ef­forts de ré­no­va­tion in­clus au sein de la po­li­tique de la Ville et un risque de désen­ga­ge­ment des autres fi­nan­ceurs des contrats de ville, à com­men­cer par l’Etat lui-même, qui fe­rait une double bonne af­faire. Pour TSH, la baisse des re­cettes se­rait de près de 2,8 mil­lions d’eu­ros, soit une dé­gra­da­tion de l’au­to­fi­nan­ce­ment qui se­rait très lar­ge­ment in­fé­rieur à 5 %, seuil de fra­gi­li­té re­con­nu des or­ga­nismes HLM. TSH risque de ne pas pou­voir fi­nan­cer le pro­gramme de ré­no­va­tion ur­baine. Quant au Nou­veau pro­gramme na­tio­nal de ré­no­va­tion ur­baine du centre an­cien, il de­vient uto­pique. Au mo­ment où TSH sort la tête de l’eau, on lui met un bou­let sur la tête pour le cou­ler dé­fi­ni­ti­ve­ment ! ».

Ap­pels à la mo­bi­li­sa­tion

« J’en ap­pelle à une mo­bi­li­sa­tion so­li­daire des ci­toyens, des lo­ca­taires : on ne peut pas lais­ser faire cette casse d’un dis­po­si­tif qui a fait ses preuves ». Le maire de La Seyne se joint ain­si au col­lec­tif ‘‘Vive l’APL !’’ et donne ren­dez-vous au­jourd’hui à 10 h à Tou­lon, sur la place de la Li­ber­té, pour une jour­née d’ac­tion. Marc Vuille­mot es­père être éga­le­ment en­ten­du, ou plu­tôt lu, par Emi­lie Gué­rel. Avec Yves Ga­vo­ry et Da­vid Guen­gant, res­pec­ti­ve­ment vice-pré­sident et di­rec­teur gé­né­ral de TSH, le pre­mier ma­gis­trat sey­nois a écrit à la dé­pu­tée (LREM) de la 7e cir­cons­crip­tion : «Nous en ap­pe­lons au dia­logue que vous avez an­non­cé vou­loir éta­blir en per­ma­nence avec vos ad­mi­nis­trés et les pou­voirs lo­caux. Exi­gez avec nous du gou­ver­ne­ment que vous sou­te­nez une vraie concer­ta­tion avant de prendre le risque de dé­sta­bi­li­ser un sec­teur qui contri­bue glo­ba­le­ment à la vie so­ciale et à l’équi­libre ter­ri­to­rial», concluent-ils. Marc Vuille­mot ne déses­père pas faire re­ve­nir le gou­ver­ne­ment sur sa dé­ci­sion : «Il peut se rat­tra­per ». Pour par­ve­nir à cette fin, ce­lui qui est aus­si pré­sident de l’as­so­cia­tion Ville et Ban­lieue compte éga­le­ment sur les Etats gé­né­raux de la po­li­tique de la ville, lun­di à Grigny (Es­sonne), or­ga­ni­sés avec l’as­so­cia­tion des villes moyennes de France et Bleu Blanc Zèbre. 1. La fé­dé­ra­tion ap­pelle les OPH à une de­mi-jour­née de fer­me­ture, mar­di pro­chain.

(Pho­to S. H.)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.