Ven­dre­di

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - France/Monde -

Vik­tor Or­ban, le pre­mier mi­nistre hon­grois, a été jus­te­ment mis en cause par le Par­le­ment eu­ro­péen qui a ou­vert une pro­cé­dure de sanc­tion contre la Hon­grie au mo­tif de vio­la­tion des va­leurs fon­da­men­tales de l’Union. Con­trai­re­ment à ce qui est avan­cé par les par­tis de la droite ex­trême, Ras­sem­ble­ment na­tio­nal ou De­bout la France, il ne s’est agi au­cu­ne­ment de condam­ner la po­li­tique de non-ac­cueil des mi­grants me­née par Bu­da­pest, quoi­qu’on pense par ailleurs de celle-ci. En­trée dans l’Union eu­ro­péenne en , la Hon­grie a sous­crit aux trai­tés fon­da­teurs de l’Eu­rope et sub­sé­quem­ment à ses va­leurs après des né­go­cia­tions aux­quelles Or­ban a pris lar­ge­ment sa part puis­qu’il était dé­jà Pre­mier mi­nistre de  à . Re­ve­nu au pou­voir de­puis , Vik­tor Or­ban n’a ces­sé de s’at­ta­quer aux droits de ses propres ci­toyens pour as­seoir un pou­voir per­son­nel au­to­cra­tique. La liste de vio­la­tions de l’Etat de droit est im­pres­sion­nante, loi sur le contrôle des mé­dias, nou­velle consti­tu­tion

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.