Pro­cé­dé de fa­bri­ca­tion

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Santé - AXELLE TRU­QUET atru­quet@ni­ce­ma­tin.fr

Les Fleurs de Bach ont été dé­cou­vertes par le Dr Ed­ward Bach. Cet An­glais, pa­tho­lo­giste, épi­dé­mio­lo­gique et ho­méo­pathe pen­sait que l’état d’es­prit d’un in­di­vi­du jouait un rôle pri­mor­dial dans le main­tien du bien-être. Et comme re­mède aux états d’âme, il s’est in­té­res­sé aux fleurs. Les trois pre­mières, dont il a dé­cou­vert les ef­fets, sont le mi­mu­lus, l’im­pa­tience et la clé­ma­tis. Au to­tal, il en a iden­ti­fié  ré­par­ties en  fa­milles d’émo­tions (so­li­tude, sen­si­bi­li­té, pré­oc­cu­pa­tion ex­ces­sive, manque d’in­té­rêt, tris­tesse, sou­ci, in­cer­ti­tude). Ces Fleurs de Bach (en fla­con) sont ob­te­nues par so­la­ri­sa­tion (elles sont plon­gées dans l’eau et mises au so­leil) ou par ébul­li­tion. En­suite, on en dé­gage la tein­ture-mère : les fleurs sont re­ti­rées de l’eau qui est fil­trée et mé­lan­gée à de l’al­cool pour la conser­va­tion. Leur uti­li­sa­tion est simple : si on dé­cide de prendre une fleur, c’est  gouttes (dans de l’eau ou di­rec­te­ment sur la langue)  fois par jour. Lorsque c’est un mé­lange, on met  gouttes de chaque fleur ( au maxi­mum) dans un fla­con de  ml d’eau mi­né­rale. Puis on prend  gouttes du mé­lange  fois par jour. Pour les émo­tions per­sis­tantes, on peut ob­ser­ver une cure de  se­maines. Si­non, cha­cun peut ju­ger de son équi­libre émo­tion­nel. Pour cer­tains  ou  jours suf­fisent : il faut ap­prendre à écou­ter ses sen­sa­tions.

dans un car­net leurs émo­tions et com­po­ser leur propre fla­con. Le Dr Bach di­sait “gué­ris toi toi-même”. Au fur et à me­sure, on ap­prend à se connaître et on sait ce qui nous fait du bien. » Il existe 38 Fleurs de Bach. « On consi­dère comme la 39e le “re­scue” qui est un mé­lange de 5 es­sences ,dé­taille la conseillère. On l’uti­lise lors­qu’on est cha­hu­té, qu’on n’ar­rive plus à gé­rer, en gros c’est pour faire re­tom­ber la pres­sion. La liste est celle qu’avait édic­tée le

Dr Bach. Elle n’a pas évo­lué ses 80 der­nières an­nées car fi­na­le­ment, tout le re­gistre des émo­tions peut se re­trou­ver grâce aux com­po­si­tions : on ob­tient près de 290 mil­lions de pos­si­bi­li­tés!»

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.