At­ten­tion, grosse bas­ton !

Par­tie comme un Grand Prix, la manche d’ou­ver­ture du cham­pion­nat du monde d’en­du­rance 2019 te­nait ses pro­messes après avoir plon­gé dans la nuit. Ba­garre achar­née aux avant-postes...

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Sports -

La ma­rée hu­maine des fans mor­dus de bé­cane dé­fer­lant sur le pla­teau du Cas­tel­let de­puis jeu­di n’at­ten­dait que ça. Ça ? Une grosse bas­ton bien mus­clée entre les ca­dors du Bol d’Or 82e du nom, évi­dem­ment. De pré­fé­rence d’un bout à l’autre des deux tours d’hor­loge. Hier, leur voeu nu­mé­ro 1 a été exau­cé d’em­blée. Pou­vait-on ima­gi­ner un dé­but de course plus ha­le­tant? Plus pal­pi­tant? Non! Une fois le tra­di­tion­nel sprint ini­tial lan­cé, à 15 heures pé­ta­ra­dantes, la lutte au som­met monte en zone rouge. Show de­vant ! Con­trai­re­ment à l’an der­nier, le po­le­man, Ran­dy de Pu­niet ne prend pas la poudre d’es­cam­pette illi­co pres­to avant de dé­po­ser les armes une tren­taine de mi­nutes plus tard, mo­teur hors ser­vice. Si la Ka­wa­sa­ki of­fi­cielle du team va­rois SRC tient bel et bien la dis­tance à la pointe du com­bat, la concur­rence si­glée Su­zu­ki, Hon­da et Ya­ma­ha ne lâche rien.

Su­zu­ki à la corde

Par­mi les six ma­chines de pointe lor­gnant la pré­cieuse tim­bale, seule la BMW n°6 perd pied ra­pi­de­ment, à 16 h 05, lorsque Ju­lien Da Cos­ta part au ta­pis après un bru­tal contact avec un re­tar­da­taire. De quoi dé­grin­go­ler alors en 56e po­si­tion : 33 tours de re­tard. Adieu po­dium ! Le coup de théâtre sui­vant concerne la Ya­ma­ha du YART (n°7). Vers 19 h 15, l’Ita­lien Nic­co­lo Ca­ne­pa, fau­ché net par un pro­blème de ‘‘trac­tion control’’, tâte à son tour du bi­tume. Une chute et une ré­pa­ra­tion qui re­lèguent la ma­chine de la struc­ture au­tri­chienne hors du top 10. Autre mo­tif, même pu­ni­tion après la tom­bée du jour pour la Hon­da cham­pionne du monde en titre, im­mo­bi­li­sée une quin­zaine de mi­nutes dans son box afin de sup­pri­mer des cou­pures mo­teur. Au ca­rillon de 23 heures, c’est donc la Su­zu­ki n°2 (Phi­lippe-Mas­son-Black) qui te­nait la corde, sui­vie comme son ombre par la Hon­da n°111 du ré­gio­nal de l’étape, le Fré­ju­sien Sé­bas­tien Gim­bert as­so­cié à Gré­go­ry Le­blanc et Er­wan Ni­gon, et la Ka­wa SRC (De Pu­niet-Guar­no­ni-Che­ca). Nuit tor­ride en pers­pec­tive...

Le clas­se­ment à  h 1. Su­zu­ki En­du­rance Ra­cing Team (Phi­lip­peMas­son-Black) 230 tours, 2. Hon­da En­du­rance Ra­cing (Gim­bert-Le­blanc-Ni­gon) à 1 tour ; 3. Team SRC Ka­wa­sa­ki France (De Pu­niet-Guar­no­ni-Che­ca) à 1 tour...

 heures pile : top dé­part pour la meute dé­chaî­née des  concur­rents du Bol d’Or conduite par la Su­zu­ki de Gregg Black (n°) qui va s’en­gouf­frer en tête dans le pre­mier vi­rage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.