L’in­fir­mier qui tuait en masse « par en­nui »

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Monde / France -

À l’ou­ver­ture de son troi­sième pro­cès, hier à Ol­den­bourg (Al­le­magne), un in­fir­mier a re­con­nu la cen­taine de meurtres dont il est ac­cu­sé. «Oui» ,a so­bre­ment ré­pon­du Niels Hö­gel à la cour hier ma­tin. «Oui» ,les ac­cu­sa­tions vi­sant l’exin­fir­mier, dé­jà en pri­son de­puis près de dix ans pour six crimes, sont justes. Entre  et , il a bien tué au moins cent pa­tients dans dif­fé­rents hô­pi­taux de Basse-Saxe où il tra­vaillait, sans que ses em­ployeurs, la po­lice ou la jus­tice ne se rende compte de rien. Jus­qu’au mois de mai, le tri­bu­nal doit ten­ter de re­tra­cer le par­cours de ce­lui qui se pré­sente au­près de ses co­dé­te­nus comme le plus grand cri­mi­nel al­le­mand de­puis la Se­conde Guerre mon­diale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.