Grosse fa­tigue

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - France -

Le mythe du sur­homme a vé­cu. Ce Pré­sident qui en­chaîne les dé­pla­ce­ments, les som­mets, les réunions, les dî­ners et les voyages of­fi­ciels sept jours sur sept, ne dor­mant que trois heures par nuit, au­rait donc be­soin de quatre jours de re­pos à la Tous­saint, comme tout Fran­çais moyen. Quelle his­toire ! Pour la pre­mière fois, nous dit-on, un chef de l’Etat dé­cale un Con­seil des mi­nistres pour « conve­nance per­son­nelle ». Il n’en faut pas plus pour que les com­men­ta­teurs spé­culent dé­jà sur son teint bla­fard, ses tempes qui com­men­ce­raient à s’éclair­cir ou sa mai­greur sup­po­sée. Ce­la n’a rien de nou­veau, la fonc­tion pré­si­den­tielle est érein­tante. A l’Ely­sée, on se fait des che­veux blancs, au propre comme au fi­gu­ré. Qu’un Pré­sident, même tout juste qua­dra, s’ac­corde quelques jours de va­cances n’a rien d’une af­faire d’Etat. A la fin de son man­dat, Fran­çois Hol­lande s’avouait épui­sé par un rythme in­fer­nal. Même Ni­co­las Sar­ko­zy, la­pin Du­ra­cell de la po­li­tique, ad­met­tait après son ma­laise pen­dant un foo­ting en juillet  avoir eu « une panne d’es­sence

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.