Les Maures la­bel­li­sées Géo­parc par l’Unesco ? Gri­maud

Le dé­pu­té Jean-Mi­chel Couve or­ga­nise un fo­rum, ven­dre­di 3 juin, dans le cadre de la de­mande de clas­se­ment en Géo­parc du ter­ri­toire aux ca­rac­té­ris­tiques na­tu­relles ex­cep­tion­nelles

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-Tropez - D. Z. dzai­toun@ni­ce­ma­tin.fr

Au titre de pré­sident de l’as­so­cia­tion Maures dé­ve­lop­pe­ment du­rable, qu’il a lui-même créée, Jean-Mi­chel Couve tra­vaille de­puis de longs mois sur « la la­bel­li­sa­tion géo­parc des Maures par l’Unesco. » Dans ce cadre, le dé­pu­té or­ga­nise un grand fo­rum qui se tien­dra ven­dre­di 3 juin à la salle Beau­so­leil de Gri­maud. L’in­ti­tu­lé : L’éton­nante et fa­bu­leuse his­toire des Maures; de son ex­cep­tion à la la­bel­li­sa­tion Géo­parc par l’Unesco. Le ter­ri­toire des Maures, qui in­tègre le mas­sif fo­res­tier, son lit­to­ral et ses plaines na­tu­relles et agri­coles, re­pré­sente le quart de la su­per­fi­cie du Var : 150000 ha dont 95 000 ha de fo­rêt.

Iden­ti­té ter­ri­to­riale

« Notre ter­ri­toire jouit d’une bio­di­ver­si­té ex­cep­tion­nelle, pour­suit Jean-Mi­chel Couve. Tant par sa vé­gé­ta­tion que par sa flore, sa faune ou ses modes de vie. Notre as­so­cia­tion en­tend ins­truire ce dos­sier avec des géo­logues et des scien­ti­fiques, qui pour­ront nous ex­pli­quer l’his­toire et le po­ten­tiel de ce ter­ri­toire hors-norme. » L’ob­jec­tif de cette grande ini­tia­tive? « Éla­bo­rer un nou­veau pro­jet de dé­ve­lop­pe­ment du­rable du tou­risme. Il convient de mettre en exergue l’iden­ti­té ter­ri­to­riale. Une la­bel­li­sa­tion “Géo­parc des Maures” par l’UNESCO consti­tue­rait pour notre ter­ri­toire une re­con­nais­sance du ca­rac­tère ex­cep­tion­nel que lui confèrent les ex­perts scien­ti­fiques. Elle lui per­met­trait, aus­si, de confor­ter et de va­lo­ri­ser les par­ti­cu­la­ri­tés de son iden­ti­té et de gé­né­rer un nou­veau po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment du­rable dans l’ave­nir. »

« Im­pré­gna­tion de la po­pu­la­tion »

Le ter­ri­toire concer­né est im­plan­té sur un bloc de gra­nit en­châs­sé dans la Pro­vence cal­caire, à l’iden­tique de la Corse et la Sar­daigne. « C’est une pla­te­forme géo­lo­gique par­ti­cu­lière qua­li­fiée par les scien­ti­fiques de na­ture ex­cep­tion­nelle et à la va­leur uni­ver­selle, pré­cise en­core le dé­pu­té. Alors qu’elle est qua­si­ment igno­rée des Va­rois, des spé­cia­listes du monde en­tier viennent vi­si­ter les lieux ! Elle a un très fort po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment dans l’ave­nir, grâce à ses res­sources hy­dro­ther­miques, géo­ther­miques et hy­dro­mi­né­rales. » Sur cette pla­te­forme s’est dé­ve­lop­pée une iden­ti­té ter­ri­to­riale. « Je vou­drais jus­te­ment lan­cer une vé­ri­table com­mu­ni­ca­tion au­près des po­pu­la­tions lo­cales, pour­suit le par­le­men­taire . Mon ob­jec­tif, avec cette réunion­dé­bat ou­verte au pu­blic du 3 juin, se­ra d’ex­pli­quer ce que nous sommes en train de faire. Des grands scien­ti­fiques vont ra­con­ter à la po­pu­la­tion l’his­toire des Maures, nous faire vivre cette his­toire ex­tra­or­di­naire. » Ils ra­con­te­ront cette his­toire d’une fa­çon un peu ro­man­cée, afin de plon­ger l’au­di­toire dans son ima­gi­naire. « Cette ren­contre se­ra le top dé­part de l’im­pré­gna­tion de la po­pu­la­tion sur ce pro­jet », se ré­jouit Jean-Mi­chel Couve. Le fo­rum du 3 juin a pour ob­jet de sen­si­bi­li­ser les Va­rois sur le ca­rac­tère ex­cep­tion­nel de ce ter­ri­toire et son fort po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment dans l’ave­nir, grâce à cette la­bel­li­sa­tion. C’est le sous-pré­fet Phi­lippe Por­tal qui clô­tu­re­ra le fo­rum.

(Pho­tos doc Var-ma­tin)

Un ter­ri­toire « qui jouit d’une bio­di­ver­si­té ex­cep­tion­nelle », in­siste le par­le­men­taire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.