Ca­basse

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Centra Var - Le 9 juillet, de 18 heures à mi­nuit, au com­plexe spor­tif de Ca­basse.Ta­rif: 5 eu­ros.

« Je suis per­sua­dé qu’il y a un pu­blic pour la scène mé­tal en centre Var ! » Sé­bas­tien Ma­thieu est un pas­sion­né, un vrai. Ça se sent. C’est évident. À bien­tôt  ans, il s’est nour­ri de la mou­vance grunge et hea­vy mé­tal des an­nées quatre-vingt-dix. « J’ai in­gur­gi­té toutes ces in­fluences. Au­jourd’hui, je les li­bère. Avec mon groupe Poste , mais aus­si en ten­tant de mettre en place des évé­ne­ments au­tour de ces mou­vances. »Ilya quatre ans, il s’est lan­cé bille en tête dans un pro­jet un peu fou : or­ga­ni­ser un fes­ti­val de hard rock en centre Var, avec de faibles moyens. Reste que mon­ter un tel évé­ne­ment n’est pas chose ai­sée. En , la pre­mière édi­tion du Pe­tit Var Fest est pré­vue à En­tre­cas­teaux. Mais le pro­jet n’abou­ti­ra pas. Dé­çu mais pas abat­tu, Sé­bas­tien s’oriente l’an­née sui­vante sur Tourves. Une pre­mière édi­tion qui fonc­tion­ne­ra cor­rec­te­ment, mais qui ne se­ra pas re­nou­ve­lée faute de bud­get. Là en­core, l’or­ga­ni­sa­teur ne baisse pas les bras. En , il contacte la com­mune de La Ro­que­brus­sanne. Ban­co. Le pro­jet est ac­cep­té, le suc­cès au ren­dez-vous: « Cinq groupes se sont suc­cé­dé l’es­pace d’une soi­rée et nous avons ac­cueilli un de­mi-mil­lier de fes­ti­va­liers. » Une réus­site qui, à ses yeux, vient dé­mon­trer que le Var compte bien dans ses rangs un pu­blic friand de ce genre d’évé­ne­ment. Et il n’est d’ailleurs pas le seul à en être convain­cu.

Fé­dé­rer le pu­blic va­rois

Fort de ce suc­cès, la com­mune de Ca­basse a fait ap­pel à ses ser­vices pour or­ga­ni­ser chaque an­née un fes­ti­val dans la même li­gnée que le Pe­tit Var Fest : le Var West Fest. Un fes­ti­val « da­van­tage orien­té vers le rock et le mé­tal avec un pa­nel de styles beau­coup plus large ». L’ob­jec­tif, lui, ne change pas: es­sayer de fé­dé­rer le pu­blic va­rois à ce type d’évé­ne­ment, en pro­po­sant une pro­gram­ma­tion qui al­lie groupe lo­caux, na­tio­naux, voire in­ter­na­tio­naux. Cette an­née, on no­te­ra la ve­nue des Hol­lan­dais d’Obese. Du sto­ner rock for­cé­ment mas­sif où es­thé­tique soi­gnée, mé­lo­dies grasses et riffs puis­sants s’as­so­cient de concert. À leurs cô­tés sont an­non­cés Over­char­ger, groupe bor­de­lais aux in­fluences, mé­tal, rock, blues et hard­core, et Zoe is a Lit­tle Dir­ty Sis­ter, com­bo hard sto­ner du Nord de la France. Sans ou­blier les groupes lo­caux, avec bien sûr Poste , le groupe de Sé­bas­tien, et les Mar­seillais de Ghouls Stone Val­ley. Mé­tal­leux et hard-ro­ckeur, c’est le mo­ment de vous faire en­tendre !

Sé­bas­tien M val et gui­ta

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.