«La qua­li­té des ser­vices pu­blics se dé­grade»

Les bé­né­voles du Dé­fen­seur des droits dé­plorent une frac­ture nu­mé­rique dans le Var. La dis­cri­mi­na­tion, gran­dis­sante, est éga­le­ment au coeur des in­quié­tudes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - LYLIAN CA­SIER lca­sier@ni­ce­ma­tin. fr

Manque de ser­vice pu­blic, dis­cri­mi­na­tion ra­ciale et har­cè­le­ment sexuel, trois fléaux – sans lien les uns avec les autres – sur­li­gnés en rouge dans le rap­port d’ac­ti­vi­té 2015 pré­sen­té hier à Tou­lon, par les cinq dé­lé­gués du Dé­fen­seur des droits du Var (lire ci-contre) réunis en pré­fec­ture. « La ten­dance est as­sez si­mi­laire aux an­nées pré­cé­dentes, l’es­sen­tiel de notre ac­ti­vi­té est en lien avec les dys­fonc­tion­ne­ments des ad­mi­nis­tra­tions et du ser­vice pu­blic (CAF, CPAM, caisse de re­traite, etc.) », in­tro­duit Yo­lande Es­ke­na­zi, conseillère du Dé­fen­seur des droits en ré­gion Paca et Lan­gue­doc. « On constate, mal­heu­reu­se­ment, que la qua­li­té du ser­vice pu­blic se dé­grade. Ce­ci est lié, pour beau­coup, à un manque de per­son­nel criant pour trai­ter les dos­siers dans cer­tains or­ga­nismes, comme la Caisse d’Al­lo­ca­tions Fa­mi­liales. Un dos­sier y est ac­tuel­le­ment trai­té en trois mois », constate, dans un sou­pir, Ri­chard Go­det, dé­lé­gué de Dra­gui­gnan.

Frac­ture nu­mé­rique

« Le manque de per­son­nel n’est pas uni­que­ment lié à des pro­blèmes de… per­son­nel. Nous consta­tons que la frac­ture nu­mé­rique est im­mense dans notre dé­par­te­ment ru­ral et plu­tôt âgé. Il y a un ac­cès dif­fé­ren­cié à In­ter­net, se­lon qu’on soit en ville ou à la cam­pagne. Cer­taines zones forment des dé­serts nu­mé­riques! », s’alarme Pa­trick Gruau, dé­lé­gué de Tou­lon. « Les per­sonnes âgées sont sou­vent ré­ti­centes aux dé­marches ad­mi­nis­tra­tives nu­mé­riques, alors si elles n’ont même pas ac­cès aux for­mu­laires et aux sites des ad­mi­nis­tra­tions… » les choses se com­pliquent. Si l’écra­sante ma­jo­ri­té des dos­siers trai­tés par le Dé­fen­seur des droits re­lève de l’ad­mi­nis­tra­tion, une deuxième ten­dance les alarme. « On fait face à une aug­men­ta­tion des vic­times de dis­cri­mi­na­tion ra­ciale (+ 6,9 % de de­mandes par rap­port à 2014), même si la pro­blé­ma­tique est na­tio­nale. La pa­role est dé­com­plexée, les gens se lâchent, c’est criant », in­ter­pelle Yo­lande Es­ke­na­zi. « Les femmes ne sont pas épar­gnées. 22 % des cas que nous pré­sen­tons aux Prud’hommes sont des femmes en­ceintes qu’on a li­cen­ciées. Par ailleurs, on traite beau­coup de dos­siers de dames har­ce­lées sexuel­le­ment au tra­vail », s’in­quiète la conseillère. C’est aus­si le rôle de ces dé­lé­gués que d’aler­ter sur les dan­gers qui guettent notre so­cié­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.