Ea­sy­Jet fête ses  ans à Nice

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Grand Sud | Carnet - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR KA­RINE WEN­GER kwen­ger@ ni­ce­ma­tin.fr

La com­pa­gnie aé­rienne orange voit la vie en rose. En 1996, ea­sy­Jet inau­gu­rait sa pre­mière ligne in­ter­na­tio­nale et fran­çaise : Nice-Londres Lu­ton. Vingt ans plus tard, la com­pa­gnie low cost bri­tan­nique est de­ve­nue la pre­mière com­pa­gnie aé­rienne à Nice avec 3,7 mil­lions de pas­sa­gers trans­por­tés en 2015. Et est, soit dit en pas­sant, la pre­mière en Eu­rope en terme de ré­seau avec plus de 800 lignes et 70 mil­lions de pas­sa­gers trans­por­tés. Fran­çois Bac­chet­ta, di­rec­teur gé­né­ral d’ea­sy­Jet France, re­vient sur ces vingt ans d’his­toire avec l’Aé­ro­port Nice-Côte d’Azur et les quatre ans de sa base lo­cale.

Pre­mière ques­tion liée à l’ac­tua­li­té. Êtes-vous im­pac­té par le blo­cage de raf­fi­ne­ries ? Non. Qui plus est, nous avons la so­lu­tion d’al­ler faire le plein de car­bu­rant à l’étran­ger.

La ligne Nice-Londres Lu­ton d’ea­sy­Jet a  ans… Oui, c’est la pre­mière ligne in­ter­na­tio­nale d’ea­sy­Jet. En , nous avons fran­chi le cap des  mil­lions de pas­sa­gers trans­por­tés de­puis et vers Nice. Mais on cé­lèbre éga­le­ment les quatre ans de la base ni­çoise qui em­ploie  sa­la­riés et qui dis­pose de trois avions ici. On vient fê­ter cet évé­ne­ment avec les Ni­çois lors d’un blind test sur la place Mas­sé­na [lire par ailleurs].

Com­ment se porte ea­sy­Jet France? En pleine crois­sance. Nous sommes le deuxième em­ployeur aé­rien en France, der­rière Air Fran­ceKLM, et nous pour­sui­vons notre dé­ve­lop­pe­ment dans l’Hexa­gone où nous em­ployons mille per­sonnes, sous contrat fran­çais, je pré­cise. Nous se­rons aus­si l’une des pre­mières com­pa­gnies à être équi­pées, d’ici à quelques mois, des Air­bus A neo.

Nice est une pla­te­forme im­por­tante pour ea­sy­Jet… Pour la deuxième an­née consé­cu­tive, nous avons conso­li­dé notre po­si­tion de pre­mière com­pa­gnie aé­rienne à Nice, avec  % de parts de mar­ché. On pré­voit une aug­men­ta­tion de  % en vo­lume du nombre de sièges et de pas­sa­gers trans­por­tés. Ce qui veut dire qu’en ,  nou­veaux tou­ristes at­ter­ri­ront à Nice. Avec  des­ti­na­tions au dé­part de Nice et plus de  vols par se­maine, ea­sy­Jet connecte Nice et sa ré­gion à presque toute l’Eu­rope. En dé­pit de la pé­riode trou­blée que nous vi­vons, la sai­son d’été se pré­sente bien. Nos taux de rem­plis­sage sont ex­cel­lents: au-de­là de  %.

Al­lez-vous lan­cer de nou­velles des­ti­na­tions ? Nous pro­po­sons, dé­but juillet, trois nou­velles des­ti­na­tions sai­son­nières au dé­part de Nice : Ca­glia­ri en Sar­daigne ; My­ko­nos en Grèce et Pal­ma de Majorque en Es­pagne. Notre mo­dèle éco­no­mique per­met aux classes moyennes de voya­ger : , mil­lions de tou­ristes étran­gers viennent sur la Côte d’Azur tous les ans, des Eu­ro­péens en ma­jo­ri­té, et près d’un sur quatre vient grâce à ea­sy­Jet. Nous sommes un boos­ter d’ac­ti­vi­té éco­no­mique en ré­gion Paca. Car un mil­lion de pas­sa­gers trans­por­tés, ce sont mille em­plois in­di­rects. La va­leur, c’est le tra­fic eu­ro­péen, le court­cour­rier de point à point, qui l’en­gendre. S’il y avait une cor­res­pon­dance, les gens ne vien­draient pas.

Et pour le tou­risme d’af­faires? Après Pa­ris, Nice est la pre­mière des­ti­na­tion de l’Hexa­gone. Sur les lignes in­té­rieures fran­çaises, les voya­geurs d’af­faires (des PME/PMI, des en­tre­pre­neurs...) re­pré­sentent  %. À Nice, c’est  % de notre tra­fic, soit   voyages par an.

Avez-vous des plans de dé­ve­lop­pe­ment sur l’aé­ro­port de Mar­seille ? Notre stra­té­gie est d’être pré­sent sur tous les aé­ro­ports prin­ci­paux de France mais ef­fec­ti­ve­ment, ce­lui de Mar­seille avait une offre moins riche que l’on est en train d’amé­lio­rer en ou­vrant Mar­seille-Mi­lan, Mar­seilleAm­ster­dam. Mar­seilleG­las­gow dé­bu­te­ra fin juin. On a aus­si mis en place, fin mars, la pre­mière ligne in­té­rieure Mar­seilleBor­deaux.

(Pho­to K.W.)

Fran­çois Bac­chet­ta, di­rec­teur gé­né­ral d’ea­sy­Jet France, était à Nice, jeu­di, pour fê­ter le ving­tième an­ni­ver­saire de la ligne Nice-Londres Lu­ton.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.