Du mieux pour le car­bu­rant mais le bras de fer conti­nue

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Fran­çois Hol­lande est res­té ferme hier face à la vo­lon­té des op­po­sants à la loi Tra­vail à pour­suivre leur fronde, tan­dis que la si­tua­tion s’amé­lio­rait sur le front de la pé­nu­rie de car­bu­rant.

La qua­si-to­ta­li­té des dé­pôts pé­tro­liers ont été dé­blo­qués

Six des huit raf­fi­ne­ries du pays étaient tou­jours à l’ar­rêt ou au ra­len­ti hier en dé­but d’après­mi­di. En re­vanche, tous les dé­pôts pé­tro­liers blo­qués en France conti­nen­tale (soit 16 sur les 100 que compte l’Hexa­gone) ont été «li­bé­rés» sans in­ci­dent par les forces de l’ordre hier ma­tin, à l’ex­cep­tion d’un seul (Gar­gen­ville, dans les Yve­lines). La si­tua­tion sem­blait par ailleurs s’amé­lio­rer dans les sta­tions-ser­vice. To­tal a pré­ci­sé que sur ses 2 200 sta­tions, un peu moins d’un tiers (659) étaient en dif­fi­cul­té, contre 815 jeu­di. Le groupe a tri­plé sa flotte de camions ha­bi­tuelle pour ré­ap­pro­vi­sion­ner son ré­seau. Les trans­por­teurs ain­si que des pé­tro­liers se­ront re­çus ce ma­tin à Ma­ti­gnon par Ma­nuel Valls, pour de nou­veau «faire le point sur la si­tua­tion de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en carburants, les ac­tions entreprises et celles pla­ni­fiées ». Du cô­té des pro­fes­sion­nels, les agri­cul­teurs ont ob­te­nu une dé­ro­ga­tion pour uti­li­ser du fioul do­mes­tique dans leurs trac­teurs. En re­vanche, les com­pa­gnies aé­riennes ont été priées par la di­rec­tion gé­né­rale de l’avia­tion ci­vile (DGAC) de faire le plein de ké­ro­sène à l’étran­ger lorsque leurs ap­pa­reils s’y rendent. Une me­sure pré­ven­tive, les aé­ro­ports pa­ri­siens ne man­quant pas de car­bu­rant.

Les grèves pro­lon­gées

La grève a été re­con­duite jus­qu’à lun­di aux ter­mi­naux pé­tro­liers du Havre (qui ali­mentent Or­ly et Rois­sy en ké­ro­sène), où le gou­ver­ne­ment a im­po­sé un ser­vice mi­ni­mum. Les vannes res­te­ront aus­si fer­mées dans les ter­mi­naux pé­tro­liers de Mar­seille, où l’ar­rêt de tra­vail des per­son­nels a été pro­lon­gé jus­qu’à mar­di. Sta­tu quo éga­le­ment à la raf­fi­ne­rie de Grand­puits (Seine-etMarne), dont les sa­la­riés ont vo­té le pro­lon­ge­ment de la grève jus­qu’au 3 juin, et à celle de Donges, où la CGT a ap­pe­lé à un ar­rêt de tra­vail illi­mi­té jus­qu’au re­trait de la loi tra­vail. Au dé­pôt de Gar­gen­ville, le plus grand d’Ile-de-France, les em­ployés ont éga­le­ment vo­té la pour­suite de la grève jus­qu’au 3 juin. Par ailleurs, les do­ckers in­ter­di­saient ven­dre­di les ac­cès au port au­to­nome de La Ro­chelle, 6e port ma­ri­time fran­çais. La CGT ports et docks a ap­pe­lé l’en­semble des sa­la­rié du sec­teur à une grève de 24 heures le 2 juin.

Hol­lande in­flexible

Face aux blo­cages et à la contes­ta­tion, l’exé­cu­tif est res­té in­flexible. «Je tien­drai bon parce que je pense que c’est une bonne ré­forme», a af­fir­mé Fran­çois Hol­lande de­puis le Japon, où il se trou­vait pour le som­met du G7. Vi­sage fer­mé, le chef de l’État a dé­cla­ré que son «pre­mier de­voir» était d’as­su­rer «la li­ber­té de cir­cu­ler» et «le bon fonc­tion­ne­ment de l’économie».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.