Air France: au pro­cès de la «che­mise ar­ra­chée» la CGT tacle gou­ver­ne­ment et pa­tro­nat

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Cli­mat so­cial ex­plo­sif oblige, le pro­cès d’adhé­rents de la CGT pour l’épi­sode de la « che­mise ar­ra­chée» du DRH d’Air France n’au­ra fi­na­le­ment lieu qu’en sep­tembre. Hier ma­tin, 15 sa­la­riés étaient convo­qués de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Bo­bi­gny (Seine-SaintDe­nis) lors d’un pro­cès em­blé­ma­tique de l’im­passe du dia­logue so­cial en France. Mais il a été ajour­né peu après son ou­ver­ture, la dé­fense de­man­dant son ren­voi et la cour es­ti­mant pré­fé­rable de ju­ger cette af­faire sur deux jour­nées, les 27 et 28 sep­tembre. De­vant le tri­bu­nal, jus­qu’à 500 per­sonnes se sont ras­sem­blées en sou­tien aux pré­ve­nus, tan­dis que plu­sieurs mil­liers de ma­ni­fes­tants CGT s’étaient mo­bi­li­sés dans la ma­ti­née à l’aé­ro­port de Mar­seille-Ma­ri­gnane. Phi­lippe Mar­ti­nez, le lea­der de la CGT, pré­sent à Bo­bi­gny, a ac­cu­sé gou­ver­ne­ment et pa­tro­nat d’en­tre­te­nir un «cli­mat de haine» après l’agres­sion dont a été vic­time, se­lon lui, un ma­ni­fes­tant jeu­di à Fos-sur-Mer (Bouches-duR­hône), qui se trouve entre la vie et la mort. Le se­cré­taire na­tio­nal du PCF, Pierre Laurent, et Oli­vier Be­san­ce­not, du Nou­veau par­ti an­ti­ca­pi­ta­liste, éga­le­ment pré­sents, ont eux dé­non­cé «une opé­ra­tion per­ma­nente qui consiste à as­si­mi­ler le syn­di­ca­lisme à la vio­lence». 1. Cinq sa­la­riés doivent ré­pondre de «vio­lences en réunion», des faits pas­sibles de trois ans d’em­pri­son­ne­ment et 45000 eu­ros d’amende, et dix de «dé­gra­da­tions» lors de la manifestation du 5 oc­tobre der­nier contre un plan de re­struc­tu­ra­tion d’Air France me­na­çant 2900 em­plois.

(Pho­to MaxPPP)

Ras­sem­ble­ment de sou­tien de­vant le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Bo­bi­gny, hier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.