Jean-Claude De­caux, père de l’Abri­bus, est mort

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

In­ven­teur de l’Abri­bus fi­nan­cé par la pu­bli­ci­té et pro­mo­teur du vé­lo en libre-ser­vice, l’au­to­di­dacte Jean-Claude De­caux, mort hier à 78 ans, avait fait en cin­quante ans du groupe qui porte son nom le nu­mé­ro un mon­dial du mo­bi­lier ur­bain et de la pu­bli­ci­té dans les trans­ports. Né le 15 sep­tembre 1937 à Beau­vais (Oise) dans une fa­mille mo­deste, il dé­couvre l’af­fi­chage pu­bli­ci­taire à 15 ans, en cou­vrant les murs de sa ville na­tale de pu­bli­ci­tés van­tant le ma­ga­sin de son père. En 1964, il pro­pose aux villes de se char­ger de l’ins­tal­la­tion de ce que l’on ap­pe­lait en­core des «au­bettes», en échange de la ges­tion des af­fiches pu­bli­ci­taires : l’Abri­bus était né, qui pas­se­ra dans le lan­gage cou­rant. La so­cié­té a par la suite éten­du le concept à tout le mo­bi­lier ur­bain (conte­neurs de verres ou de piles, les kiosques à fleurs et à jour­naux, bancs pu­blics, can­dé­labres, etc.), pro­po­sé aux mu­ni­ci­pa­li­tés sur ca­ta­logue en échange de la conces­sion de l’af­fi­chage pu­bli­ci­taire sur leur ter­ri­toire.

Toi­lettes, trans­ports…

Outre l’Abri­bus, Jean-Claude De­caux est l’in­ven­teur de la Sa­ni­sette: les pre­miers exem­plaires de ces toi­lettes pu­bliques à en­tre­tien au­to­ma­tique ont été ins­tal­lés à Pa­ris en 1980. Il a très vite mis l’ac­cent sur la main­te­nance et la pro­pre­té, mais aus­si le de­si­gn en s’as­so­ciant avec de grands noms comme Nor­man Fos­ter, Pa­trick Jouin ou Jean-Mi­chel Wil­motte. Avec le ra­chat de l’af­fi­cheur Ave­nir en 1999, il s’est lan­cé dans la pu­bli­ci­té dans les trans­ports, un seg­ment sur le­quel JCDe­caux est de­ve­nu nu­mé­ro un mon­dial. Le groupe re­ven­dique éga­le­ment le pre­mier rang eu­ro­péen de l’af­fi­chage grand for­mat. Pas­sion­né de vé­lo et sen­sible aux as­pects en­vi­ron­ne­men­taux, JeanC­laude De­caux a éga­le­ment été à l’ori­gine du vé­lo en libre-ser­vice – dont Vé­lo’v à Lyon et Vé­lib’ à Pa­ris, lan­cés en 2005 et 2007 –, tou­jours fi­nan­cé par la pu­bli­ci­té. Il avait pré­si­dé à l’en­trée en Bourse de son groupe JCDe­caux en 2001, un an avant de pas­ser le re­lais à ses deux fils aî­nés, Jean-Charles et JeanF­ran­çois. La fa­mille dé­tient en­core plus de 71% du ca­pi­tal d’un groupe qui a réa­li­sé l’an der­nier un chiffre d’af­faires de plus de 3,2 mil­liards d’eu­ros.

L’in­dus­triel est non seule­ment l’in­ven­teur de l’Abri­bus

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.