Loi Tra­vail : Valls pro­met d’al­ler jus­qu’au bout

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France -

Ma­nuel Valls a pro­mis de pour­suivre les dé­blo­cages en re­ce­vant, hier, à Ma­ti­gnon les pé­tro­liers et les trans­por­teurs, fai­sant état d’une amé­lio­ra­tion de l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en car­bu­rant, même si les per­tur­ba­tions se pour­suivent. « Ma res­pon­sa­bi­li­té comme chef du gou­ver­ne­ment, c’est de faire en sorte que les Fran­çais puissent s’ap­pro­vi­sion­ner en es­sence, que les en­tre­prises ne soient pas pé­na­li­sées par des blo­cages » ,a af­fir­mé le Pre­mier mi­nistre face à des lec­teurs d’Au­jourd’hui en France/Le Pa­ri­sien. « Donc nous conti­nue­rons avec dé­ter­mi­na­tion à éva­cuer », a pro­mis M. Valls qui a ré­ité­ré ces pro­pos lors d’une réu­nion en fin de ma­ti­née à Ma­ti­gnon avec les pé­tro­liers et les trans­por­teurs, fai­sant le point sur l’ap­pro­vi­sion­ne­ment en car­bu­rant, for­te­ment per­tur­bé de­puis une se­maine par la fronde contre le pro­jet de loi tra­vail. M. Valls a lais­sé la « porte ou­verte » à des dis­cus­sions sur la loi Tra­vail mais s’est em­pres­sé de ré­ité­rer qu’il ne tou­che­rait pas à l’ar­ticle 2. Ce­lui-ci consacre, dans la plu­part des cas, la pri­mau­té de l’ac­cord d’en­tre­prise sur la conven­tion de branche en ma­tière d’amé­na­ge­ment du temps de tra­vail, au grand dam des op­po­sants au pro­jet qui craignent l’ins­tau­ra­tion d’un « Code de tra­vail par en­tre­prise ». « Il n’y au­ra pas de re­trait du texte, pas de re­trait de l’ar­ticle 2 qui vise à dé­cen­tra­li­ser le dia­logue so­cial parce que c’est le coeur de ce texte de loi », a-t-il ré­pé­té. Au sein de la gauche, une cin­quan­taine de dé­pu­tés PS « fron­deurs », éco­lo­gistes et du Front de gauche ont écrit à Fran­çois Hol­lande pour lui de­man­der « d’agir sans at­tendre pour une sor­tie de crise » te­nant compte «de l’op­po­si­tion ma­jo­ri­taire en France » au pro­jet de loi. Se­lon un son­dage Til­der/LCI/Opi­nionway, 66% des Fran­çais pensent que le gou­ver­ne­ment doit re­ti­rer le texte.

« Je ne pense pas que le mou­ve­ment va s’am­pli­fier, mais je reste pru­dent car je ne fais pas la mé­téo so­ciale. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.