Dix en­fants fou­droyés dans un parc à Pa­ris

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - France/Monde -

Dix en­fants et un adulte ont été bles­sés par la foudre, dont six en­fants griè­ve­ment at­teints, hier après-mi­di, au parc Monceau à Pa­ris. Les en­fants bles­sés se­raient âgés de 7 à 14 ans. « Il ya, à l’heure ac­tuelle, onze bles­sés, mal­heu­reu­se­ment, dix en­fants et un adulte qui les ac­com­pa­gnait », a dé­cla­ré sur iTÉ­LÉ Vincent Ba­la­di, ad­joint char­gé no­tam­ment de la sé­cu­ri­té à la mai­rie du 8e ar­ron­dis­se­ment. « On en a six [en­fants, ndlr] en ur­gence ab­so­lue, mais on es­père qu’ils s’en sortent tous », pré­ci­sant que comme les bles­sés « ont été tou­chés par la foudre, on a des brû­lures ». Les pom­piers avaient au­pa­ra­vant fait état de huit en­fants bles­sés, dont deux griè­ve­ment. Se­lon les toutes pre­mières in­for­ma­tions dis­po­nibles, les en­fants n’ont pas été bles­sés par la chute d’un arbre, a pré­ci­sé un porte-pa­role des sa­peurs-pom­piers de Pa­ris.

An­ni­ver­saire fê­té

Les vic­times, prin­ci­pa­le­ment at­teintes de brû­lures, ont été di­ri­gées vers les hô­pi­taux Ne­cker et Pom­pi­dou. Une cel­lule d’ur­gence mé­di­co-psy­cho­lo­gique ré­ser­vée aux fa­milles a été mise en place à l’hô­pi­tal Ne­cker. Se­lon une source po­li­cière, le groupe d’en­fants fê­tait un an­ni­ver­saire au Parc Monceau, lors­qu’il a com­men­cé à pleu­voir. «Pour se mettre à l’abri, ils se sont ré­fu­giés sous un arbre » (1), a ex­pli­qué sur place Ka­ren Taieb, une élue lo­cale. Un violent orage s’est abat­tu en mi­lieu d’après-mi­di sur Pa­ris, qui ne fi­gu­rait pas par­mi les ré­gions pla­cées en alerte orange par Mé­téo-France. « La foudre a frap­pé très brus­que­ment », a sou­li­gné M. Ba­la­di. L’alerte orange dé­clen­chée par Mé­téo-France, jus­qu’à ce ma­tin, concerne éga­le­ment les ré­gions Mi­di-Py­ré­nées et Au­vergne, ain­si que l’Ain, l’Aude, la Cor­rèze, la Dor­dogne, la Loire, le Lot-et-Ga­ronne, les Py­ré­nées-At­lan­tiques et le Rhône. 1.Iles­tim­pé­ra­tif­de­ne­ja­maiss’abri­ter­sou­su­narbre,sur­tout si cet arbre est iso­lé ou ne fait par­tie que d’un pe­tit groupe d’arbres. En ef­fet, la foudre re­cher­chant le che­min le plus fa­cile pour re­joindre le sol, elle uti­lise gé­né­ra­le­ment le plus court. Le som­met des arbres, comme tout autre ob­jet en hau­teur, est donc ré­gu­liè­re­ment frap­pé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.