Une liste et des pé­pins

Après Va­rane, c’est au tour de Ma­thieu de dé­cla­rer for­fait. Um­ti­ti est dé­sor­mais dans les 23

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Les mal­heurs des Bleus se pour­suivent à deux se­maines de l’Eu­ro: dé­jà pri­vée en dé­fense de Ra­phaël Va­rane et de Ma­ma­dou Sa­kho, l’équipe de France a en­re­gis­tré hier le for­fait de Jé­ré­my Ma­thieu, qui n’est pas re­mis de sa bles­sure à un mol­let et est rem­pla­cé par Sa­muel Um­ti­ti dans la liste des 23. Entre af­faires ex­tra-spor­tives (Ben­ze­ma, Sa­kho), pé­pins phy­siques (Va­rane) et po­lé­miques (Can­to­na), la pré­pa­ra­tion pour le Cham­pion­nat d’Eu­rope conti­nue d’être ex­trê­me­ment chao­tique pour le sé­lec­tion­neur Di­dier Des­champs et ses troupes.

Ma­thieu : pa­ri per­du

A moins de deux se­maines du match d’ou­ver­ture contre la Rou­ma­nie, le 10 juin au Stade de France, c’est une vé­ri­table hé­mor­ra­gie qui touche la ligne ar­rière de l’équipe de France : après Va­rane, le pi­lier de la dé­fense tou­ché à la cuisse la se­maine der­nière, et Sa­kho, non convo­qué en rai­son de sa sus­pen­sion pro­vi­soire pour une in­frac­tion à la lé­gis­la­tion an­ti­do­page, voi­là Des­champs pri­vé du po­ly­va­lent Ma­thieu, ca­pable d’évo­luer à gauche et dans l’axe. Dès le dé­but du stage à Clai­re­fon­taine, le tech­ni­cien fran­çais avait pré­ve­nu que le joueur du FC Bar­ce­lone ne pour­rait pas dis­pu­ter le pre­mier ami­cal de la pré­pa­ra­tion contre le Ca­me­roun lun­di à Nantes, tout en main­te­nant le flou sur sa ca­pa­ci­té à être apte pour le dé­but de l’Eu­ro. Mais les exa­mens com­plé­men­taires ont dou­ché les der­niers es­poirs de Ma­thieu alors que Des­champs doit re­mettre sa liste dès 23 mar­di à mi­nuit à l’UEFA. Le coup est rude pour l’an­cien So­cha­lien (32 ans, 5 sé­lec­tions), qui avait tout fait pour se re­mettre ra­pi­de­ment d’une grave bles­sure au ge­nou pour ne pas ra­ter le grand ren­dez-vous eu­ro­péen. Opé­ré en mars, il avait re­pris la com­pé­ti­tion le 8 mai avec le Bar­ça mais la fi­nale de la Coupe du Roi contre le FC Sé­ville lui au­ra été fa­tale, di­manche der­nier.

Um­ti­ti : quelle his­toire !

Sa dé­fec­tion fait au moins un heu­reux en la per­sonne d’Um­ti­ti. Le Lyon­nais avait eu la désa­gréable sur­prise de voir Adil Ra­mi lui pas­ser de­vant au mo­ment du for­fait de Va­rane, sans même pas­ser par la case ré­ser­viste. Gau­cher comme Ma­thieu et ca­pable éga­le­ment de jouer aus­si bien au centre de la dé­fense que sur un cô­té, Um­ti­ti va dé­cou­vrir à 22 ans sa pre­mière phase fi­nale alors qu’il ne compte au­cune sé­lec­tion chez les A. Cham­pion du monde U20, il re­joint à l’étage su­pé­rieur deux autres membres de la «gé­né­ra­tion 93» sa­crée en 2013, Paul Pog­ba et Lu­cas Digne. Iro­nie de l’his­toire : au lieu de quit­ter les Bleus dès ce ma­tin comme les autres ré­ser­vistes (Ben Ar­fa, La­ca­zette, Areo­la, Ra­biot, Si­di­bé, Ga­mei­ro, Sch­nei­der­lin), Um­ti­ti se ren­dra à Nantes pour y af­fron­ter de­main le Ca­me­roun, son pays de nais­sance, pour le pre­mier match ami­cal de la pré­pa­ra­tion à l’Eu­ro.

Le Graët en dé­fense...

Le for­fait de Ma­thieu vient ter­nir une jour­née qui avait pour­tant dé­bu­té de ma­nière plus agréable pour Des­champs. Ac­cu­sé de ra­cisme par Eric Can­to­na jeu­di pour ne pas avoir re­te­nu Ka­rim Ben­ze­ma et Ha­tem Ben Ar­fa, le sé­lec­tion­neur a re­çu le sou­tien ap­puyé de Noël Le Graët et de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise (FFF) réunie en As­sem­blée Gé­né­rale à Tours. « Je trouve ça stu­pide. C’est une at­taque mi­nable. A la veille de l’Eu­ro, c’est to­ta­le­ment dé­pla­cé », a dé­plo­ré le pré­sident de la FFF, dé­cri­vant Des­champs comme quel­qu’un de « ri­gou­reux, franc, droit et hon­nête ». « Tout homme à sa place au­rait été contra­rié. Toute sa car­rière, il a eu une ligne de conduite mo­rale in­con­tes­table. Je ne peux pas ima­gi­ner un seul ins­tant que les sé­lec­tions sont faites en rai­son de cri­tère qui ne sont pas spor­tifs », a-t-il ajou­té. Pour dé­fendre l’in­té­gri­té du sé­lec­tion­neur, le pré­sident de la FFF a même de­man­dé à l’en­semble des dé­lé­gués de lui faire deux mi­nutes d’ap­plau­dis­se­ments « parce qu’il ne mé­rite pas ce qui a été écrit ». Par ailleurs, la sus­pen­sion pro­vi­soire de Sa­kho pour in­frac­tion au code an­ti­do­page est ar­ri­vée à son terme hier. « Elle n’a pas été pro­lon­gée car une dé­ci­sion de l’ins­tance dis­ci­pli­naire est at­ten­due dans les pro­chains jours », a in­di­qué l’UEFA.

(Pho­to PQR)

Um­ti­ti joue­ra l’Eu­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.