Vrai­ment tout à ga­gner !

Sans autre en­jeu qu’une qua­li­fi­ca­tion di­recte en de­mi-fi­nale, ce choc au som­met du Top 14 pro­met de grosses étin­celles. Les Rouge et Noir, eux, sont prêts à li­vrer une grande ba­taille

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PHI­LIPPE BERSIA

Le RCT a un bon coup à jouer à Mont­pel­lier et, quoi qu’en dise Mou­rad Boud­jel­lal qui ne se­rait pas fâ­ché par une re­cette sup­plé­men­taire en cas de bar­rage à Mayol, il va le jouer à fond… Parce qu’après neuf mois de com­pé­ti­tion mar­qués par des bles­sures à ré­pé­ti­tion, c’est bien la fraî­cheur qui pour­rait faire la dif­fé­rence en cette fin de sai­son. D’ores et dé­jà as­su­ré de par­ti­ci­per aux phases fi­nales du Top 14, le RCT n’au­ra fran­che­ment rien à perdre ce soir. En re­vanche, la simple pers­pec­tive de pou­voir sans doute s’évi­ter un match sup­plé­men­taire, en bar­rages, en cas de vic­toire dans l’Hé­rault, est de na­ture à mo­ti­ver tout par­ti­cu­liè­re­ment le groupe tou­lon­nais. Et l’on sait com­bien le RCT peut en­core être très dan­ge­reux quand il se met vrai­ment un ob­jec­tif en tête.

Ça va pi­quer ça va ta­per

Lo­giques fa­vo­ris de cette ren­contre au som­met après une sé­rie de pres­ta­tions abou­ties en Top 14 et leur ré­cente vic­toire en Chal­lenge Cup face aux Har­le­quins, les « Lan­gue­boks » de Jake White et Mo­hed Al­trad font dé­sor­mais fi­gure d’épou­van­tail. Et même Ber­nard La­porte, qui n’a pas l’ha­bi­tude de “ba­der” ses ad­ver­saires, parle d’eux comme des nou­veaux ogres du Top 14. Mais, comme il faut par­fois prendre les pro­pos de Mou­rad Boud­jel­lal avec dis­tance, il ne faut pas croire tout ce que dit Ber­nie. Entre ce qu’il ra­conte et ce qu’il pense... Certes, c’est une évi­dence à ce ni­veau de la com­pé­ti­tion : ça va pi­quer, ça va ta­per… Et la bande de Spring­boks qui a trou­vé re­fuge dans l’Hé­rault ne don­ne­ra cer­tai­ne­ment pas sa part aux chiens. Ne se­raitce que pour af­fir­mer sa so­li­da­ri­té en­vers son coach, après qu’il a dé­clen­ché la tem­pête Trinh-Duc. Mais il nous semble que le rugby, même en Top 14, ne peut se ré­su­mer à un af­fron­te­ment de co­losses. Il nous pa­raît éga­le­ment évident, même si cer­tains ai­me­raient dé­jà l’en­ter­rer, que le RCT n’a pas grand-chose à en­vier à cette équipe. Ni de­vant, sur­tout en pre­mière ligne en l’ab­sence de Bis­mark du Ples­sis sus­pen­du, ni der­rière! Re­gar­dez de près les com­po­si­tions d’équipes… Vous échan­ge­riez qui? Entre la di­ges­tion d’un pre­mier titre, qui a dé­jà com­blé toutes les at­tentes du MHR, et les dis­sen­sions nées cette se­maine dans le groupe au­tour du cas Trinh-Duc, qui se­ra pri­vé d’adieux à son pu­blic par le prag­ma­tique Jake White, le MHR ne pa­raît pas au mieux.

Bles­sés dans leur chair et leur or­gueil

Comment ima­gi­ner au­jourd’hui que Fulgence Ouedraogo et Be­noît Paillaugue, qui sont tous les deux mon­tés au cré­neau cette se­maine pour dé­fendre leur ami Fran­çois, vont don­ner le meilleur d’eux-mêmes pour un en­traî­neur aus­si peu sen­sible et ro­man­tique ? Et dire qu’il y a dix ans à peine, Mont­pel­lier avait un grand pro­jet et don­nait des le­çons de rugby, d’ami­tié et de for­ma­tion… Le RCT qui, mal­gré tous ses dé­bor­de­ments et ses dif­fé­rences, cultive tou­jours l’ami­tié et la so­li­da­ri­té, va, lui, se pré­sen­ter dans un tout autre état d’es­prit. Bles­sés dans leur chair et leur or­gueil, frus­trés par une cam­pagne eu­ro­péenne man­quée de peu, les Rouge et Noir, qui sortent de deux pres­ta­tions en­cou­ra­geantes contre Castres et à Agen, en­re­gistrent le re­tour du guer­rier Ma­noa, ont au­jourd’hui une fu­rieuse en­vie de rem­por­ter le Top 14 pour sau­ver leur sai­son. À dé­faut de leur of­frir à coup sûr un billet pour Bar­ce­lone, une vic­toire, dès ce soir, éclai­re­rait dé­jà un peu leur route, en même temps qu’elle re­met­trait quelques pen­dules à l’heure... Et fran­che­ment, compte te­nu des vé­ri­tables forces en pré­sence et du contexte pour­ri chez les Cistes, nous, on y croît !

(Pho­to Do­mi­nique Le­riche)

Re­po­si­tion­né de nou­veau en troi­sième ligne, l’an­cien Mont­pel­lié­rain Ma­mu­ka Gor­godze et ses par­te­naires tou­lon­nais avaient ato­mi­sé les Hé­raul­tais  à  au match al­ler.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.