Pour faire un ré­sul­tat...

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - PAUL MASSABO

Eric Es­cande a du mal à re­con­naître son an­cien club de Mont­pel­lier même s’il ne connaît plus beau­coup de joueurs. « Je suis dé­pi­té par toute cette his­toire (à pro­pos de l’évic­tion TrinhDuc). Je re­grette ce manque de re­con­nais­sance. Les gens sont pas­sés à autre chose. C’est un peu éner­vant. J’éprouve des dif­fi­cul­tés pour me re­trou­ver dans ce Mont­pel­lier-là et j’ima­gine que les sup­por­ters ont du mal à trou­ver leur place. Si un jour, Al­trad s’en va, qui re­pren­dra le club ? Et le de­mi de mê­lée rem­pla­çant, après ce pré­am­bule, de se concen­trer sur la ren­contre du jour : «Il est clair que nous al­lons à Mont­pel­lier pour faire un ré­sul­tat. On a eu de bonnes sen­sa­tions à Agen. Ce large suc­cès était idéal pour pré­pa­rer notre confron­ta­tion de ce di­manche. Après notre éli­mi­na­tion en coupe d’Eu­rope qui nous a tra­vaillés, nous de­vons ti­rer nos der­nières car­touches. »

«Un très fort en­jeu»

Le ca­pi­taine Gui­ra­do place en avant l’as­pect psy­cho­lo­gique en cas de suc­cès. « Nous ren­con­trons un ad­ver­saire di­rect pour une qua­li­fi­ca­tion di­recte. Et même si le match n’est pas éli­mi­na­toire, il y au­ra un très fort en­jeu. Quand on a re­çu ces der­niers temps les grosses écu­ries, on s’est in­cli­né. Alors... ». Guil­hem n’est pas fâ­ché, à pa­reille époque, de se jau­ger face à une for­ma­tion aux mêmes am­bi­tions que celles de Tou­lon. Es­pé­rons qu’avec ses par­te­naires, il se­ra com­blé par le ré­sul­tat de cette op­po­si­tion...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.