Pi­qûre de mé­duse: les bons ré­flexes

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - L’info Du Jour -

Der­rière le comp­toir de la phar­ma­cie cen­trale de Saint-Ra­phaël, le doc­teur Mi­chel Jean­jean nous livre quelques conseils, bons à re­te­nir au cas où vous se­riez vic­time d’une mé­duse. Voi­ci donc les ré­flexes à suivre, et ceux à évi­ter…

Rin­cer la brû­lure avec de l’eau Mais pas n’im­porte la­quelle! « Évi­ter l’eau douce, qui ne fe­rait que sti­mu­ler la plaie, et rin­cer ex­clu­si­ve­ment à l’eau de mer. »

Conti­nuer à frot­ter à l’eau pour en­le­ver les fi­la­ments… La tech­nique la plus ef­fi­cace pour se dé­bar­ras­ser des fi­la­ments qui dif­fusent le ve­nin est de « frot­ter dou­ce­ment la brû­lure avec du sable ». Une as­tuce sem­blable à celle que dé­livre la Croix-Rouge qui conseille, elle, de re­cou­vrir et lais­ser sé­cher la plaie avec du sable. Avant de le re­ti­rer avec un car­ton (ou autre support ri­gide) et rin­cer à nou­veau la brû­lure, dé­sor­mais dé­bar­ras­sée des cel­lules ur­ti­cantes.

Cal­mer en­suite avec de la crème « Prendre de l’an­ti­his­ta­mi­nique en com­pri­més, une fois par jour et de pré­fé­rence le soir, pour sou­la­ger la ré­ac­tion al­ler­gique. Ap­pli­quer en pa­ral­lèle deux fois par jour crème ou lo­tion, au choix, pour apai­ser la dou­leur. En­fin, la peau res­tant rouge du­rant près d’un mois après la brû­lure, pro­té­gez-la de tout coup de so­leil ! »

L’urine au­rait des ver­tus apai­santes Ce « re­mède de grand-mère » n’est rien d’autre qu’une idée re­çue. Au contraire, ap­pli­quée sur la plaie, l’urine peut pro­vo­quer un risque de sur­in­fec­tion en ex­ci­tant les cel­lules ur­ti­cantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.